1. À cause de son lourd passé, Wivine est incapable de porter le masque: “Ce n’est pas par confort ou parce que je suis égoïste”
    Témoignage

    À cause de son lourd passé, Wivine est incapable de porter le masque: “Ce n’est pas par confort ou parce que je suis égoïste”

    Avec la crise sanitaire, le masque buccal s’est imposé dans notre quotidien. Obligatoire dans les transports en commun, à la pharmacie ou encore au supermarché, ce bout de tissu nous accompagne désormais dans chacun de nos déplacements. Si nous nous y sommes accoutumés, le port du masque reste pour certains insupportable. Non pas à cause des quelques gênes qu’il peut générer, mais parce que celui-ci est bien trop difficile à porter. C’est le cas pour certaines personnes handicapées, mais aussi pour celles qui ont connu un traumatisme par le passé, à l’instar de Wivine. La trentenaire, originaire de Bruxelles, aimerait faire entendre sa voix. “Non, ce n’est pas forcément par défiance ou par confort personnel.”
  2. Près d'un Belge sur deux a pris du poids pendant la crise

    Près d'un Belge sur deux a pris du poids pendant la crise

    Selon une enquête menée par Sciensano et citée par VTM, près de la moitié des Belges ont pris du poids depuis le début de la crise sanitaire. En avril 2020, ils ne représentaient qu’un quart de la population, mais cette proportion est aujourd’hui passée à 42 %. C’est un problème, car les personnes en surpoids courent un plus grand risque de maladies cardiovasculaires, de cancers et de présenter des symptômes graves si elles sont infectées par la Covid-19.
  1. 1 Belge sur 3 risque de souffrir du zona un jour: comment se protéger du virus?

    1 Belge sur 3 risque de souffrir du zona un jour: comment se protéger du virus?

    Une enquête commanditée par GSK auprès de 600 personnes montre que les Belges ont une connaissance limitée du zona et sous-estiment l’impact de cette maladie. Une campagne d’information est lancée aujourd’hui pour sensibiliser les personnes âgées de plus de 50 ans afin de mieux les protéger. Car dans ce groupe de la population, qui présente un système immunitaire affaibli, le risque de développer un zona est plus élevé.
  2. Choisir entre du pain et des serviettes hygiéniques: comment réagiriez-vous face à la précarité menstruelle?

    Choisir entre du pain et des serviettes hygiéni­ques: comment réagiriez-vous face à la précarité menstruel­le?

    Le prix des protections hygiéniques peut représenter un obstacle pour les femmes les plus précarisées. On parle même de “précarité menstruelle” lorsque les serviettes, tampons et autres représentent des produits “de luxe”. Le collectif belge “Would You React?” s’est intéressé au phénomène dans une expérience sociale tournée en caméra cachée dans 15 grandes surfaces de la capitale. Indisposées, les fausses étudiantes n’avaient pas les moyens de payer leurs serviettes... Comment ont réagi les caissiers et caissières?
  3. Non, le mode nuit de votre smartphone ne vous aide pas à mieux dormir

    Non, le mode nuit de votre smartphone ne vous aide pas à mieux dormir

    Smartphone, tablette, ordinateur, télévision, de nombreux appareils que nous utilisons quotidiennement émettent de la lumière bleue, taxée depuis de nombreuses années d’avoir une influence sur notre sommeil. Or, selon une étude menée par des chercheurs de l’Université de Brigham Young (Utah) et de l’hôpital pour enfants de Cincinnati (Ohio), il n’en est rien. Plus encore, le mode nuit présent notamment sur nos smartphones n’aiderait pas forcément à dormir plus rapidement ou à avoir une meilleure qualité de sommeil.
  1. Pourquoi sommes-nous si fatigués alors que la vie sociale est à l’arrêt?
    Interview

    Pourquoi som­mes-nous si fatigués alors que la vie sociale est à l’arrêt?

    Le trajet entre notre lit et notre chaise de bureau n’a jamais été aussi court que depuis le premier confinement. Les déplacements, mais aussi les réunions avec nos proches, les sorties au cinéma ou au restaurant ont disparu, laissant place à une nouvelle vie à domicile. Un repos forcé... Et pourtant, nous n’avons jamais été si épuisés, comme le montrent plusieurs études. Depuis le deuxième confinement, un Belge sur trois souffre de problèmes d’insomnie. C’est ce qu’il ressort d'une étude menée par des chercheurs de la VUB et du CHU Brugmann sur la qualité de notre sommeil. Comment expliquer cette fatigue? Roland Pec, psychologue-somnologue, nous éclaire.
  1. 5 bonnes raisons de passer au vélo électrique, quel que soit votre âge

    5 bonnes raisons de passer au vélo électrique, quel que soit votre âge

    Ces douze derniers mois, de nombreux Belges ont (re)découvert les joies de la randonnée. Mais soyons honnêtes, à force d’enfiler ses chaussures de marche et d’arpenter les mêmes sentiers, on peut être un lassé. Alors pour changer un peu, et comme le printemps est signe de retour du beau temps, pourquoi ne pas faire une sortie à vélo. Et tant qu’à faire, pourquoi ne pas opter pour le vélo électrique et ses nombreux avantages?