Illustration.
Plein écran
Illustration. © Getty Images

4 conseils pour réussir sa sieste

Bien manger et bien dormir, voilà les bases de notre survie! Alors, lorsqu’un petit coup de fatigue se fait sentir au beau milieu de la journée, rien de tel qu’une petite sieste pour se remettre d’aplomb. Encore faut-il savoir comment faire une sieste efficace... Voici quatre conseils pour devenir un pro de la sieste.

Pourquoi faire une sieste?

Selon l’étude “The association between physical and mental chronic conditions and napping”, publiée dans la revue Nature en 2019, 20% des adultes dans le monde dorment trop peu: moins de six heures par nuit. La sieste peut donc pallier ce manque de sommeil. Elle permet d’alléger la fatigue physique, de restaurer la concentration, de réduire le stress, les risques de maladies cardiovasculaires, de diabète et d’obésité.

Cependant, si la fatigue est régulière, d’autres questions concernant la santé et le mode de vie de la personne doivent impérativement se poser. Le mieux, bien sûr, serait de s’octroyer des siestes par pur plaisir.

Combien de temps doit durer une sieste?

Selon le Docteur Neil Stanley, expert du sommeil interviewé par The Guardian, la clé d’une sieste réparatrice est sa durée. Une sieste de 20 minutes permet de se réveiller avant d’entrer dans un sommeil profond, tandis qu’une sieste de 90 minutes permet de dormir un cycle de sommeil complet. Il faut également prendre en compte le temps que l’on met à s’endormir. “Un adulte met entre 5 et 12 minutes à s’endormir”, explique Stanley. Il faut donc régler son réveil sur 30 à 40 minutes, pour une courte sieste, et jusqu’à deux heures, pour une longue sieste.

Une courte sieste va augmenter la concentration, améliorer l’humeur et aiguiser les compétences motrices. Une longue sieste va augmenter la pensée créative et booster le traitement sensoriel.

Quelle est l’heure idéale pour faire une sieste?

Idéalement, une sieste doit se faire l’après-midi, entre 13h et 16h. C’est le moment qui produit le sentiment d’éveil mental le plus fort et la plus longue durée de bien-être, explique le Docteur Dillner, dans son article “Should I take a short nap?”. Faite plus tard, la sieste risque d’impacter négativement les heures du sommeil nocturne. De plus, en tant que mammifères, les humains sont naturellement programmés pour dormir entre 13h et 15h, période de la journée où la concentration et le temps de réaction diminuent de manière physiologique.

Quel endroit choisir pour faire une sieste?

En fait, on peut faire la sieste n’importe où. L’essentiel est de trouver un endroit où l’on se sent confortable: un bureau non-utilisé, la salle de détente, le lit ou le canapé si l’on est chez soi, sous un arbre dans un parc ou dans les transports en commun, pour les plus résistants. Tout dépend de la sensibilité de chacun au confort qui lui est nécessaire, à sa sensibilité au bruit ou à son besoin de déconnexion.

Certains ont besoin de coussins et d’une musique de relaxation, d’autres sont capables s’endormir sous leur bureau, à même le sol. Dans tous les cas, on s’arrange pour ne pas être interrompu, en choisissant un lieu retiré ou en prévenant ses collègues ou sa famille que l’on ne veut pas être dérangé.

  1. Arrêtez de râler: l'été n’est pas annulé
    Blog

    Arrêtez de râler: l'été n’est pas annulé

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici, Facebook ici et YouTube ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.