Plein écran
© Thinkstock

7 conseils utiles pour les jeunes parents

Ce sont les premiers conseils donnés à la maternité aux jeunes parents pour prendre soin de leur nouveau-né.

Vous êtes jeunes parents ou vous vous préparez à le devenir? Toutes nos félicitations! Une nouvelle étape de votre vie commence. À la maternité, vous avez sans doute dû recevoir un tas de conseil des médecins, des infirmières et des sages-femmes. Mais, avec l’émotion, le manque de sommeil et l’émerveillement ressenti devant bébé, vous avez peut-être oublié certaines instructions. On a interrogé un pédiatre pour vous afin qu’il nous pointe les premières recommandations indispensables pour vous et votre nourrisson.

1. Ne jamais lâcher bébé même pour se retourner une seconde

Lors du change, du bain ou de toute autre situation, il ne faut pas lâcher bébé. Le risque de chute ou de blessure n’est jamais loin. Un bébé ça gigote et, à la moindre baisse de vigilance, un accident peut être vite arrivé. Heureusement pour les bras, il existe bon nombre d’objets (transat, parc, lit,…) sécurisés pour, de temps en temps, laisser bébé et vaquer à nos occupations.

2. La position de bébé pour dormir? Sur le dos!

Sieste ou nuit, quoiqu’il arrive bébé doit dormir sur le dos. Les nombreuses études sont claires: cette position permet de prévenir la mort subite du nourrisson. Les idées reçues sur cette position dorsale ont pourtant encore la dent dure! Les recommandations au fil des années n’ont pas aidé: une fois sur le ventre, l’autre sur le côté,…avec à chaque fois, son lot de justifications. Depuis plus de 20 ans maintenant, les médecins l’affirment: la position dorsale est celle à privilégier.

3. Les vitamines D et K, des alliées pour bébé

La complémentation en vitamine D est indispensable chez le nouveau-né. On remarque que les jeunes parents suivent cette recommandation à la lettre jusqu’à l’âge d’un an, mais après, les fameuses gouttes journalières passent à la trappe. Mauvaise idée! Cette vitamine D est vraiment bénéfique pour nos jeunes enfants comme pour nos plus grands. Elle contribue au bon développement des os, au maintien de l’immunité, diminuerait la survenue de certaines pathologies,… La vitamine K, quant à elle, doit être donnée chez le nouveau-né selon les recommandations du pédiatre. Chez la plupart des enfants, cette complémentation en vitamine K sera poursuivie tant qu’il y a allaitement maternel exclusif. La vitamine K intervient dans divers mécanismes physiologiques du corps et prévient le syndrome hémorragique du nouveau-né.

4. Une fièvre chez le tout-petit: il faut réagir vite!

Un nourrisson de moins de 3 mois présentant une température de plus de 38°C constitue une urgence médicale. Il faut aller consulter, car, à cet âge-là, l’enfant est plus fragile. Il faut donc vérifier rapidement que la fièvre n’est pas d’origine bactérienne.

Après 3 mois par contre, si la fièvre est au-dessus de 38,5°C, une consultation médicale précoce ne sert à rien. Si l’enfant est en bon état général et que la fièvre diminue après la prise de médicaments, on peut attendre 24 à 48h sans inquiétude. Mais si la fièvre persiste, il faut consulter.

5. Selles de bébé: 3 couleurs interdites

De nombreux jeunes parents s’inquiètent pour les selles de leur bébé. Bonne nouvelle, il ne faut pas trop s’en faire car une seule règle doit être respectée: les trois couleurs interdites. Explications: la fréquence et l’aspect des selles de bébé sont sans importance. En clair si bébé fait caca tous les jours ou tous les 4 jours, s’il est plutôt dur ou plutôt mou, il ne faut pas s’affoler. Tout dépend de son transit, de son lait,… Seul facteur d’attention: la couleur. Si bébé présente des selles blanches, rouges ou noires (hormis le méconium des premiers jours), il faut consulter urgemment. Évidemment, les recommandations sur l’aspect et la fréquence sont à nuancer. Si votre bébé présente des selles très liquides ou si vous voyez qu’il est inconfortable (qu’il pousse très fort par exemple), parlez-en à votre pédiatre.

6. Des symptômes qui doivent pousser à consulter urgemment

Si bébé est pâle, bleu et/ou hypotonique (tonus musculaire en baisse; bébé est “mou”), il faut consulter urgemment. Si un autre signe vous inquiète, n’hésitez pas à contacter le pédiatre qui répondra à vos questions et vous orientera, si nécessaire, vers un service d’urgence ou vers son cabinet.

7. Stop aux virus!

Un nouveau-né est très fragile. Il n’a pas encore constitué une immunité suffisante pour lutter efficacement contre les virus ou les bactéries qu’il rencontrera juste après sa naissance. Si une personne est malade, il faut qu’elle évite les contacts avec un jeune bébé. Mamie se mouche et a de la fièvre? On attendra son rétablissement complet avant de lui présenter bébé. La grande sœur tousse? Pas de bisous pour le moment. Et pour tout le monde, on n’oublie pas le lavage des mains systématique avant de changer bébé, de lui donner à manger,…

Cette liste n’est évidemment pas exhaustive, mais fournit déjà de bons conseils pour l’arrivée de bébé au sein de votre foyer.