Plein écran
© thinkstock

Alcool et chaleur: attention !

Les beaux jours se multiplient, la saison des barbecues et des verres en terrasse approche à grands pas... mais attention, un rappel s’impose: l’alcool et le soleil ne font guère bon ménage. Il convient dès lors de respecter les consignes d’usage... 

Le retour de l’été fait le bonheur des cafetiers. Les clients s’installent en terrasse et en profitent jusqu’aux derniers rayons, enchaînant aussi parfois les tournées plus que de raison. Or, s’enivrer sous un soleil de plomb peut décupler les effets déjà néfastes de l’alcool, rappellent Huffington Post et Slate

Sensation de malaise

L’alcool est un vasodilatateur, ce qui signifie qu’il élargit et dilate les vaisseaux sanguins. La chaleur du corps monte alors plus facilement à la surface de la peau, ce qui génère une sensation de malaise”, explique Julia Blank, médecin au Providence Saint John’s Health Center de Santa Monica (Californie). Conséquences? Un sentiment d’inconfort, voire des rougeurs sur le visage. 

Mais ce n’est pas tout. 

Perte d’eau importante

L’alcool est aussi un diurétique et sollicite davantage les reins. Ils produisent dès lors une quantité d’urine supérieure à la normale. Une perte d’eau importante qui vient s’ajouter à une sueur abondante. Le spectre de la déshydratation plane déjà au-dessus de l’apéro. Un risque encore aggravé si l’on ajoute au tableau une activité sportive: foot dans le jardin, beach-volley sur la plage, etc. 

Coup de chaleur

En effet, si la température du corps dépasse les 38°c, c’est le coup de chaleur (hyperthermie) assuré, avec son lot de symptômes abominables: nausées, migraines, vomissements voire évanouissement. Au-delà de 41°c, l’hyperthermie peut s’avérer carrément mortelle. 

De l’eau à volonté

Pour limiter les effets de cette dangereuse surchauffe, les médecins conseillent de boire beaucoup d’eau, à raison d’un verre d’eau toutes les trente minutes ou deux verres d’eau entre chaque boisson alcoolisée. Une hydratation renforcée pour maintenir l’alimentation des stocks corporels mis à rude épreuve. 

Plein écran
© thinkstock
  1. Reprendre le sport après un accouchement? Oui, mais pas n’importe comment!

    Reprendre le sport après un accouche­ment? Oui, mais pas n’importe comment!

    Le sport, on le sait, est un atout non négligeable pour la santé. Il permet de garder la forme ou de la récupérer. Mais après une grossesse, peut-on s’y remettre tout de suite? Cette période de la vie d’une femme, bien que merveilleuse car elle engendre la vie, peut mettre votre corps à rude épreuve: prise de poids, douleurs musculaires, relâchement des articulations et des tissus, essoufflement,... L’accouchement, point d’orgue, est souvent comparé à un marathon. Alors, peut-on reprendre directement le sport après avoir donné naissance à son bébé? Il faut, avant toute chose, en parler à son gynécologue. Dès que celui-ci vous donne le feu vert, reprendre régulièrement et en douceur une pratique sportive vous redonnera tonus et vitalité, et ce même si bébé ne fait pas ses nuits.
  2. Quel impact le coronavirus a-t-il eu sur le bonheur des Belges?
    Enquête nationale du bonheur

    Quel impact le coronavi­rus a-t-il eu sur le bonheur des Belges?

    La crise du coronavirus a rendu le Belge plus angoissé mais a aussi renforcé ses liens avec les autres, procurant un sentiment de solidarité bénéfique, ressort-il vendredi de l'Enquête nationale sur le bonheur menée par la compagnie d'assurance-vie NN et l'Université de Gand (UGent). Ces dernières formulent une série de recommandations pour remédier aux effets négatifs de la crise et renforcer le positif.
  3. Été et coronavirus: les bons gestes à adopter
    Play
    Coronavirus

    Été et coronavi­rus: les bons gestes à adopter

    Dans le cas d’étés particulièrement chauds tels que connus ces dernières années, avec des températures élevées de 30 voire 35 degrés, il existe déjà des populations “à risques”, qui sont malheureusement semblables aux personnes à risques dans le cas de l’épidémie de coronavirus, a souligné vendredi matin Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19, lors de la conférence de presse désormais hebdomadaire, pointant par exemple les personnes âgées et les patients souffrant de maladies chroniques, cardiaques, pulmonaires ou rénales. Voici donc quelques conseils de bon sens glissés à l’approche de l’été.