Plein écran
© getty

Avoir un chien diminue les risques cardiovasculaires

Selon une étude suédoise, avoir un chien réduirait les risques de crise cardiaque. Explications.

L'étude a été réalisée par une équipe de chercheurs suédois sur une période de douze ans et s'est penchée sur un large échantillon de 3,4 millions d'adultes âgés de 40 à 80 ans.

Résultats observés
Les résultats observés tendent à prouver que les propriétaires d'un chien sont moins confrontés aux risques d'une maladie cardiovasculaire mortelle: 23% de risques en moins, exactement. Cette portion de la population bénéficierait également d'une meilleure santé globale, d'une meilleure tension artérielle et d'un pouls plus stable. La présence du chien permettrait en effet de réduire le taux de stress. 

Mais comment?
Mais quel est le facteur déterminant de cet apport? Les chercheurs ont bel et bien constaté une association bénéfique mais leurs résultats ne se basent que sur l'observation. Personne n'a pu prouver l'élément clé à l'origine de ce bienfait. Est-ce parce que les propriétaires de chien sortent plus souvent pour promener leur animal de compagnie et maintiennent ainsi une relative forme physique? Nul ne le sait. 

Le chien, un soutien social
Une chose est sûre, la présence d'un chien encourage le mouvement: "Les chiens vous encouragent à marcher, ils fournissent un soutien social et donnent plus de sens à la vie. Si vous avez un chien, vous interagissez davantage avec d'autres personnes", commente l'épidémiologiste Tove Fall.

Et il vous porte aussi, généralement, une affection inconditionnelle. Un détail non négligeable qui contribue à la sérénité affective.