Plein écran
© getty

Cette épidémie mondiale tue 4 millions de personnes par an

Sur fond d'épidémie mondiale de diabète, la concurrence continue de s'intensifier sur ce marché pharmaceutique, les laboratoires misant à la fois sur l'innovation et les marchés émergents pour tenter de compenser la forte pression sur les prix aux États-Unis.

629 millions de diabétiques en 2045
Les chiffres sont alarmants: le monde comptait l'an dernier plus de 425 millions de diabétiques, et leur nombre pourrait passer à 629 millions en 2045, selon des estimations de la Fédération internationale du diabète (FID). Seulement la moitié d'entre eux sont diagnostiqués à l'heure actuelle, et parmi ces derniers seulement 50% ont accès à des traitements. Aussi le diabète et ses complications (maladies cardiovasculaires et rénales, amputations des membres inférieurs...) tue 4 millions de personnes par an, toujours selon la FIS.

Le diabète est un trouble d'assimilation des sucres par l'organisme, existant sous deux formes. Le diabète de type 2, qui représente aujourd'hui 90% des cas et qui progresse le plus, correspond à une hausse prolongée du taux de sucre (glycémie) dans le sang, souvent liée à l'obésité et à la sédentarité. Quant au diabète de type 1, d'origine génétique, il apparaît souvent dès l'enfance et se caractérise par l'absence totale d'insuline, une hormone normalement produite par le pancréas et qui régule la glycémie.

Un marché de 80 milliards de dollars
Le marché mondial du diabète pesait en 2017 environ 80 milliards de dollars, ce qui en faisait le deuxième plus grand marché pharmaceutique après le cancer, selon des données du cabinet Iqvia, spécialisé en santé. A eux seuls, les États-Unis représentaient l'an dernier 64% de ce marché en valeur, toujours selon Iqvia. Mais l'épicentre de la crise du diabète se situe désormais dans les pays émergents d'Asie, Chine et Inde en tête, et la croissance de la maladie devrait être tirée à l'avenir par l'Asie du Sud-Est, l'Afrique et le Moyen-Orient, selon la FID. Par ailleurs, le marché américain du diabète est en pleine reconfiguration depuis 2015.

Les prix des antidiabétiques, qui avaient jusqu'alors flambé dans le pays, ont alors commencé à être sérieusement revus à la baisse par les assureurs américains. L'un des facteurs déclencheurs a été l'arrivée sur le marché de Basaglar, un premier biosimilaire du Lantus, l'insuline basale (à action longue durée) vedette du français Sanofi, développé par son concurrent américain Eli Lilly et l'allemand Boehringer Ingelheim. Les biosimilaires sont aux médicaments biologiques d'origine ce que sont les génériques pour les médicaments issus de la chimie de synthèse. Leurs fabricants "font des remises quasiment équivalentes aux génériques, d'au moins 50% par rapport au prix catalogue", estime Claude Le Pen, économiste de la santé et consultant chez Iqvia, interrogé par l'AFP.

  1. 10 choses que vous ne saviez pas sur les vergetures

    10 choses que vous ne saviez pas sur les vergetures

    Les vergetures font l’objet de bien des demandes en pharmacie et en médecine dermatologique. Ces lignes qui apparaissent parfois sur la peau se présentent d’abord sous forme de bandes plates de couleur rose à rouge (stries immatures) qui deviennent plus longues, plus larges et rouge-violet. De mois en années, les marques s’estompent et deviennent banches, hypopigmentées (stries matures). Elles apparaissent parallèlement aux lignes de tension cutanées comme des marques cicatricielles, ridées, blanches et atrophiées. À quoi sont dues les vergetures? Quels sont les facteurs favorisant leur apparition? Comment s’en débarrasser? Certaines études se sont penchées sur ces questions. Voici donc quelques faits avérés sur ces stries cutanées: