Plein écran
© getty

De plus en plus d'ados se droguent avec du sirop pour la toux

Le sirop pour la toux et ses dérives "récréatives"...

Le détournement de l'usage du sirop pour la toux n'est pas nouveau. Si autrefois il s'agissait d'exploiter la teneur en codéine de certaines marques pour atteindre l'ivresse, le phénomène actuel prend en revanche des proportions bien plus inquiétantes, relate RTL info.

De nombreux adolescents se tourneraient aujourd'hui vers d'autres produits "reconnus" pour leurs effets psychotropes plus puissants, à forte dose. 

Sirop en vente libre
Il s'agit de sirop en vente libre. L'agence fédérale des médicaments et des produits de santé (AFMPS) met en garde les pharmaciens et les appelle à la plus grande vigilance pour éviter les abus de ce genre. L'AFMPS pointe du doigt les dangers de la dextrométhorphane ("DMX").  

"En cas de surdosage, le dextrométhorphane peut provoquer, entre autres, confusion, somnolence, vertige, stupeur, agitation, convulsions, dépression respiratoire, mydriase, troubles du système nerveux central, syndrome sérotoninergique voire coma. La consommation simultanée d'alcool peut amplifier ces effets", précise l'agence sur son site officiel.

Complément d'information sur le site de l'AFMPS.