Plein écran
© reuters

Du venin d'araignée contre le cancer du sein?

Du venin récolté sur les toiles d'araignée et de tarentules pourrait être utilisé pour tuer les cellules cancéreuses situées au niveau des seins.

Des chercheurs australiens vont tester la capacité de l'arachnide à combattre les cellules cancéreuses. L'Institut pour la bioscience moléculaire de l'Université du Queensland espère que le mélange complexe de molécules concentré dans le venin pourra offrir une solution naturelle pour le traitement du cancer du sein.

Ces recherches n'en sont qu'à leur début, mais les scientifiques ont bon espoir. Certains venins sont déjà utilisés dans la prévention de la douleur chronique tandis que le venin de scorpion aurait montré des signes positifs dans la lutte contre certaines cellules cancéreuses chez les souris.

Parmi les autres avancées dans la recherche contre le cancer du sein, on peut également relever un test d'haleine, qui mesure certaines substances, signaux précoces de la maladie. Développé à l'Université d'Australie occidentale, ce test est actuellement expérimenté aux États-Unis et en Israël.

D'après Peter MacCallum, du Centre australien de la lutte contre le cancer, un médicament visant à détruire les tumeurs les plus agressives est actuellement développé et pourrait être disponible d'ici cinq ans. (7sur7Sydney/ca)