Plein écran
© thinkstock

Elle contracte une bactérie mangeuse de chair alors qu’elle n'a même pas mis le pied dans l’eau

Noelle Guastucci est la dernière personne à avoir contracté une bactérie mangeuse de chair aux États-Unis depuis le début de l’année. La Californienne a ressenti “une douleur atroce” au pied gauche le 4 juillet dernier. Son pied s’est mis à enfler tant et si bien qu’elle ne voyait plus ses orteils. “La douleur était horrible. Sur une échelle de 1 à 10, c’était un 11. J’avais l’impression que quelqu’un avait versé de l’acide sur mon pied.”

Elle a été transportée d’urgence dans un hôpital de San Diego où les médecins ont diagnostiqué une fasciite nécrosante. Noelle a échappé à une amputation de peu. “Si j’avais attendu quelques heures, j’aurais pu perdre la vie.” Après douze jours d’hospitalisation, les antibiotiques ont fait effet. Noelle devrait sortir de l’hôpital d’ici peu.

La bactérie est généralement contractée dans l’eau. Elle pénètre dans le corps par le biais de petites coupures ou brûlures puis elle ronge les tissus. Mais Noelle dit n’avoir jamais mis un pied dans l’eau. Ni Noelle ni les médecins ne savent comment elle a attrapé cette bactérie.

Au moins neuf personnes ont contracté des bactéries mangeuses de chair cette année. Le plus souvent après avoir passé du temps dans l’eau ou près de l’eau en Floride, au Texas ou dans le Maryland. Trois d’entre elles sont décédées.

Les cas de fasciite nécrosante augmentent en été parce que le parasite prospère dans des eaux chaudes. C’est cependant une maladie très rare, avec seulement 20.000 cas par an. Les risques de contracter cette bactérie sont minces si vous êtes en bonne santé et que vous avez un système immunitaire fort.

  1. 10 choses que vous ne saviez pas sur les vergetures

    10 choses que vous ne saviez pas sur les vergetures

    Les vergetures font l’objet de bien des demandes en pharmacie et en médecine dermatologique. Ces lignes qui apparaissent parfois sur la peau se présentent d’abord sous forme de bandes plates de couleur rose à rouge (stries immatures) qui deviennent plus longues, plus larges et rouge-violet. De mois en années, les marques s’estompent et deviennent banches, hypopigmentées (stries matures). Elles apparaissent parallèlement aux lignes de tension cutanées comme des marques cicatricielles, ridées, blanches et atrophiées. À quoi sont dues les vergetures? Quels sont les facteurs favorisant leur apparition? Comment s’en débarrasser? Certaines études se sont penchées sur ces questions. Voici donc quelques faits avérés sur ces stries cutanées: