Plein écran
Le peigne devient plus efficace s'il est muni d'une compresse © Getty Images/iStockphoto

Encore des poux! La technique infaillible pour les éradiquer

Les poux… quel cauchemar! Les camps, les stages et maintenant la rentrée des classes! Ces bêtes minuscules nous font vivre un enfer. Traitement après traitement, rien n’y fait, les enfants reviennent toujours la tête infestée de poux. Comment s’en débarrasser de manière radicale? Explications…

Le traitement de base: shampooing ou lotion

Choisir un bon traitement, c’est la base. Il y a quelques années, les insecticides (malathion et perméthrine) étaient les produits miracles dans la lutte anti-poux. Depuis lors, les insectes ont développé des résistances à ces produits chimiques et leur efficacité n’est plus garantie. D’autres produits, à base de dérivés de silicone ou d’huiles végétales, ont été mis au point. Ils ont une action mécanique: très gras, ils étouffent le pou qui ne peut plus respirer et meurt après un court laps de temps. L’avantage de ces produits? Pas de résistance et une utilisation plus sûre chez le jeune enfant et la femme enceinte. Quand l’utiliser? L’idéal est de faire le traitement le premier jour et de le refaire 7 jours après. Les lentes, parfois plus résistantes, auront eu le temps de se développer et les tout nouveaux poux seront tués au second traitement.

La technique infaillible de la compresse et du peigne

Pour mettre toutes les chances de son côté, le traitement manuel est indispensable. Pour cela, procurez-vous un peigne avec des dents métalliques et achetez aussi des compresses 5x5cm. La technique, pour être sûr qu’aucun pou ne passe entre les mailles du filet, est de planter une compresse dans le peigne et de la tirer jusqu’à la base de dents métalliques. Ensuite, il faudra passer le peigne dans la chevelure de votre enfant avec systématisme. On peigne mèche par mèche en commençant d’un côté de la tête et en finissant par l’autre. N’hésitez pas à vous servir de pinces pour maintenir les cheveux déjà peignés afin qu’ils ne se mélangent pas avec ceux encore à traiter. Après 5 à 6 passages, veillez à renouveler la compresse. Ce traitement manuel est à faire tous les jours entre les deux traitements afin de remarquer au plus vite s’il y a recontamination. Dans ce cas, un nouveau shampooing (ou lotion) s’impose. La compresse piquée dans le peigne permet non seulement de bien visualiser les petites bêtes (en plus d’être encourageant, on peut aussi bien voir si le pou est mort ou vivant), mais permet aussi de retirer facilement les poux qui pourraient se coincer entre les dents métalliques.

Ne pas oublier l’entourage et l’environnement!

Évidemment, rien ne sert de traiter une chevelure si on ne traite pas l’environnement. On lave à 60°C les draps, serviettes et vêtements. Les tissus ne supportant pas les hautes températures et la brosse à cheveux sont enfermés dans un sac plastique pendant 3 jours. Sans son hôte, le pou meurt entre 36 et 72h. On aspire bien les sièges de voiture et les fauteuils du salon. Enfin, on jette un œil aux cheveux des frères et sœurs, mais aussi à son propre crâne… les poux, ce n’est pas grave, mais c’est contagieux!

Le traitement anti-poux est donc un tout: shampooing ou lotion + peigne et compresse + régularité et systématisme + entourage et environnement. Il n’y a qu’en appliquant cette formule qu’on en viendra à bout!