"Es-tu un petit veinard? ": la nouvelle campagne contre le cancer du sein

C'est avec la question "Penses-tu être un petit veinard (ou lucky bird en anglais, ndlr)? " que la nouvelle campagne nationale de lutte contre le cancer du sein, Think Pink, a été lancée mercredi sur les réseaux sociaux. L'opération invite toutes les personnes concernées de près ou de loin par la maladie à partager une photo avec le hashtag #luckybird.

"Tout le monde devrait avoir le sentiment d'être un 'petit veinard'", affirme dans un communiqué la présidente de Think Pink, Heidi Vansevenant, alors qu'au jour d'aujourd'hui, 10% des patientes atteintes d'un cancer du sein ne survivent pas à la maladie.

La nouvelle campagne Think Pink vise donc à attirer l'attention sur le phénomène en demandant à tout un chacun de publier sur les réseaux sociaux une photo de soi ou d'un de ses proches touché par le cancer du sein. "De cette manière, ils peuvent montrer à quel point ils se considèrent comme chanceux d'avoir encore à leurs côtés leur mère, leur fille, leur grand-mère, leur amie, leur tante ou leur petite amie", détaille la présidente.

"Chaque vie compte"
En Belgique, une femme sur huit a déjà dû faire face à un cancer du sein. Si 90% des patientes en guérissent, elles sont toujours 10% à en décéder. Un pourcentage trop élevé, selon Think Pink, qui souhaite réduire encore davantage la mortalité de ce cancer. "Votre maman ou votre fille pourrait se retrouver parmi ces 10%", souligne Heidi Vansevenant, qui encourage à continuer à se battre car "chaque vie compte."

La campagne #luckybird durera jusqu'à la semaine de vacances de la Toussaint. "Plus il y aura de petits veinards participants, mieux ce sera. Tous ensemble, nous pouvons parvenir à attirer l'attention autour de cette maladie, qui fait encore souffrir trop de familles", conclut-elle.