Plein écran
© FilmMagic

L’étrange solution de Chrissy Teigen pour arrêter de transpirer sous les bras

La mannequin Chrissy Teigen a partagé sa solution “miracle” pour ne plus transpirer sous les bras. Sur les réseaux sociaux, elle vante les mérites des injections de botox au niveau... des aisselles! 

Avoir recours au botox lorsque l’on est une stars d’Hollywood n’a rien d’étonnant. Mais cela devient intriguant quand il s’agit de se faire des injections au niveau des aisselles. 

La mannequin Chrissy Teigen a récemment partagé cette intervention sur les réseaux sociaux, expliquant que cela permet de réduire considérablement la transpiration dans cette zone. “Clairement la meilleure décision que j’ai prise”, a commenté l’épouse du chanteur John Legend. “Je peux à nouveau porter de la soie sans la tremper”, se réjouit-elle.

Plein écran
Chrissy Teigen © Instagram/@Chrissyteigen

Efficace pendant 4 à 6 mois 

Mais cette opération fonctionne-t-elle réellement? Selon L’Express, l’injection de botox au niveau des aisselles élimine la transpiration chez 100% des patients. “Le médecin réalise de petites injections tous les deux centimètres environ. La procédure est légèrement douloureuse et l’effet dure entre quatre et six mois selon les patients, temps que met le corps pour éliminer le produit naturellement.”

Comptez tout de même 500 euros pour une telle intervention. “C’est la meilleure solution pour un événement ponctuel comme un mariage par exemple, mais à long terme cela coûte cher”, précise la dermatologue Laurence Netter au magazine.

  1. Idées reçues sur l'hiver et ses maladies: quatre croyances bien ancrées à jeter aux oubliettes

    Idées reçues sur l'hiver et ses maladies: quatre croyances bien ancrées à jeter aux oubliettes

    L’hiver est à nos portes... Bonne nouvelle pour certains qui adorent la période froide et les festivités de fin d’année. Mauvaise nouvelle pour d’autres qui craignent les maux hivernaux comme la peste. Mais saviez-vous qu’il existe quelques belles idées reçues concernant les pathologies hivernales et la protection contre les virus? On vous propose donc de trier le vrai du faux.
  2. Les futurs pères aussi devraient arrêter l'alcool

    Les futurs pères aussi devraient arrêter l'alcool

    Une nouvelle étude a établi un lien entre les malformations cardiaques congénitales d’un bébé et la consommation d’alcool de ses parents, a rapporté jeudi la chaîne américaine CNN. Ainsi, les pères qui ont bu au cours des trois mois avant la conception de l’enfant ont 44% de probabilités supplémentaires d’engendrer un bébé atteint de cardiopathie congénitale par rapport à ceux qui ne consomment pas d’alcool, voire 52% s’ils se sont adonnés au “binge drinking”, avec cinq boissons ou plus par épisode de consommation.