Plein écran
© First Light

L'expérience qui doit faire du bien après une semaine de boulot

Besoin de décompresser de la vie active et citadine? Le concept "Dancing in the Dark" - comme son nom l'indique - vous propose de danser pendant une petite heure dans l'obscurité. A l'abri des regards, vous aurez tout le loisir de vous déchaîner... La première édition a lieu ce samedi 6 octobre à 10 heures du matin à l'hôtel Steigenberger Wiltcher's, à Ixelles.

Derrière cet événement assez particulier se cache Gert Jan Mattens, 30 ans, qui ramena le concept de Hong Kong, où il vécut pendant quatre ans. "Je suis devenu accro dès la première fois et j'y allais chaque semaine. Après chaque séance, je me sentais comme un dieu, capable de conquérir le monde. J'avais beaucoup de confiance en moi, mon énergie était énorme. Quand tu sais que les autres ne te regardent pas, tu peux vraiment te lâcher!", nous confie l'organisateur, enthousiaste à la veille du premier "Dancing the Dark" à Bruxelles.

La pratique a déjà nombreux adeptes à travers le monde. Danser dans le noir n'est pas un concept inventé par Gert Jan mais il y a ajouté sa touche personnelle: une séance "bien-être" après chaque heure passée à bouger (cure par le son, thérapie du mouvement, etc.). Ce samedi, c'est méditation guidée au programme. Les participants sont d'ailleurs invités à s'habiller avec des vêtements légers, confortables et souples. "On a vite chaud quand on se lâche", prévient Gert Jan. Il est aussi conseillé d'apporter un grand essuie ou un tapis de yoga.

Dans les oreilles, les danseurs auront une playlist concoctée par l'organisateur en personne. Et il y en a pour tous les goûts: des tubes actuels, des chansons des années '90, de l'électro, de la trance. "Tout le monde connaîtra 80% des morceaux joués", précise Gert Jan. Son but: que les participants soient le plus à l'aise possible avec les tonalités jouées.

Afin d'éviter tout claquage sur le dance-floor, un petit échauffement de 10 minutes, lumières éteintes, est prévu avant le lancement des hostilités. Deux autres "Dancing in the Dark" sont déjà programmées: les 4 novembre et 2 décembre prochains, cette fois au Claridge, chaussée de Louvain à Saint-Josse.

Infos pratiques
Samedi 6 octobre 2018 et une fois par mois après (locations différentes)
De 10h00 à 12h00
Steigenberger Wiltcher's
Avenue Louise 71
1050 Ixelles
Prix: 22 euros en ligne, 25 euros sur place
Page Facebook de l'événement
Tickets en prévente