Plein écran
© getty

L'homme a-t-il atteint les limites de sa longévité?

L'étude de la mortalité parmi près de 4.000 centenaires italiens conforte l'idée que les humains atteindraient un plateau de mortalité à partir de 105 ans, selon des résultats publiés jeudi dans la prestigieuse revue américaine Science.

Ces travaux font pencher la balance, selon ses auteurs, du côté de ceux qui croient que l'homme n'a pas atteint sa durée de vie maximale, un ancien débat chez les scientifiques.

La limite n'a pas encore été atteinte
"Nous avons montré que le taux de mortalité, qui augmente de façon exponentielle jusqu'à 80 ans, engage ensuite une décélération, et atteint ou s'approche de près d'un plateau à partir de 105 ans", écrivent les chercheurs. Cela signifie donc que les chances de mourir chaque année à partir de cet âge n'augmentent plus. 

Ces résultats "suggèrent fortement que la longévité continue d'augmenter avec le temps et qu'une limite, si elle existe, n'a pas encore été atteinte", ajoutent les chercheurs.

Données rares
Même dans les pays qui ont de bonnes statistiques d'état-civil, les données permettent rarement d'étudier ces taux de mortalité pour chaque âge, les plus âgés étant souvent regroupés par tranches.

Les auteurs de l'étude publiée jeudi dans Science ont donc établi une base de données méticuleuse, avec l'aide de l'Institut national des statistiques en Italie, de tous les habitants ayant plus de 105 ans entre 2009 et 2015, soit 3.836 personnes. Il s'agissait surtout de femmes: 78% du total.

Longévité maximale fixe?
Mais tout le monde ne s'accorde pas sur ces nouvelles conclusions. Un article publié dans l'autre grande revue scientifique Nature, en 2016, postulait à l'inverse que la longévité maximale était fixe... et avait déjà été atteinte, le record appartenant à la Française Jeanne Calment, décédée en 1997 à l'âge de 122 ans. Ces chercheurs-là soulignaient que les doyens de l'humanité étaient morts aux environs de 115 ans, qui serait de facto la limite supposée.

Pourtant, ce phénomène de plateau à des âges extrêmes a été observé dans d'autres espèces. Mais ce trait évolutionnaire reste encore mal compris.

  1. Reprendre le sport après un accouchement? Oui, mais pas n’importe comment!

    Reprendre le sport après un accouche­ment? Oui, mais pas n’importe comment!

    Le sport, on le sait, est un atout non négligeable pour la santé. Il permet de garder la forme ou de la récupérer. Mais après une grossesse, peut-on s’y remettre tout de suite? Cette période de la vie d’une femme, bien que merveilleuse car elle engendre la vie, peut mettre votre corps à rude épreuve: prise de poids, douleurs musculaires, relâchement des articulations et des tissus, essoufflement,... L’accouchement, point d’orgue, est souvent comparé à un marathon. Alors, peut-on reprendre directement le sport après avoir donné naissance à son bébé? Il faut, avant toute chose, en parler à son gynécologue. Dès que celui-ci vous donne le feu vert, reprendre régulièrement et en douceur une pratique sportive vous redonnera tonus et vitalité, et ce même si bébé ne fait pas ses nuits.
  2. Quel impact le coronavirus a-t-il eu sur le bonheur des Belges?
    Enquête nationale du bonheur

    Quel impact le coronavi­rus a-t-il eu sur le bonheur des Belges?

    La crise du coronavirus a rendu le Belge plus angoissé mais a aussi renforcé ses liens avec les autres, procurant un sentiment de solidarité bénéfique, ressort-il vendredi de l'Enquête nationale sur le bonheur menée par la compagnie d'assurance-vie NN et l'Université de Gand (UGent). Ces dernières formulent une série de recommandations pour remédier aux effets négatifs de la crise et renforcer le positif.
  3. Été et coronavirus: les bons gestes à adopter
    Play
    Coronavirus

    Été et coronavi­rus: les bons gestes à adopter

    Dans le cas d’étés particulièrement chauds tels que connus ces dernières années, avec des températures élevées de 30 voire 35 degrés, il existe déjà des populations “à risques”, qui sont malheureusement semblables aux personnes à risques dans le cas de l’épidémie de coronavirus, a souligné vendredi matin Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19, lors de la conférence de presse désormais hebdomadaire, pointant par exemple les personnes âgées et les patients souffrant de maladies chroniques, cardiaques, pulmonaires ou rénales. Voici donc quelques conseils de bon sens glissés à l’approche de l’été.