getty
Plein écran
© getty

La pollution de l'air pourrait être deux fois plus meurtrière que ce que l'on pensait

La pollution de l'air pourrait être deux fois plus meurtrière que ce que l'on pensait: une étude parue mardi la juge responsable de près de 800.000 morts par an en Europe et 8,8 millions dans le monde.

  1. Choisir entre du pain et des serviettes hygiéniques: comment réagiriez-vous face à la précarité menstruelle?

    Choisir entre du pain et des serviettes hygiéni­ques: comment réagiriez-vous face à la précarité menstruel­le?

    Le prix des protections hygiéniques peut représenter un obstacle pour les femmes les plus précarisées. On parle même de “précarité menstruelle” lorsque les serviettes, tampons et autres représentent des produits “de luxe”. Le collectif belge “Would You React?” s’est intéressé au phénomène dans une expérience sociale tournée en caméra cachée dans 15 grandes surfaces de la capitale. Indisposées, les fausses étudiantes n’avaient pas les moyens de payer leurs serviettes... Comment ont réagi les caissiers et caissières?
  2. À cause de son lourd passé, Wivine est incapable de porter le masque: “Ce n’est pas par confort ou parce que je suis égoïste”
    Témoignage

    À cause de son lourd passé, Wivine est incapable de porter le masque: “Ce n’est pas par confort ou parce que je suis égoïste”

    Avec la crise sanitaire, le masque buccal s’est imposé dans notre quotidien. Obligatoire dans les transports en commun, à la pharmacie ou encore au supermarché, ce bout de tissu nous accompagne désormais dans chacun de nos déplacements. Si nous nous y sommes accoutumés, le port du masque reste pour certains insupportable. Non pas à cause des quelques gênes qu’il peut générer, mais parce que celui-ci est bien trop difficile à porter. C’est le cas pour certaines personnes handicapées, mais aussi pour celles qui ont connu un traumatisme par le passé, à l’instar de Wivine. La trentenaire, originaire de Bruxelles, aimerait faire entendre sa voix. “Non, ce n’est pas forcément par défiance ou par confort personnel.”