Plein écran
© afp

"Le yoga rend les gens plus heureux sur terre"

Le yoga contribue "à créer l'harmonie aussi bien entre les peuples qu'entre les êtres humains et la nature", a affirmé le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, à l'occasion de la Journée internationale du yoga célébrée pour la deuxième fois le 21 juin dans 174 pays. Il a en outre invité les individus du monde entier à adopter des habitudes de vie plus saines, autant de valeurs qui sont véhiculées selon lui par la pratique de cette discipline ancestrale, née en Inde.

Plein écran
© ap
Plein écran
© afp
Plein écran
© afp
Plein écran
© getty

La deuxième édition de cette journée mondiale du yoga, adoptée par les Nations unies sous l'impulsion de l'Inde, se concentrait sur l'adoption d'un mode de vie plus sain. Le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a observé à cette occasion que la pratique du yoga "a pour effet d'équilibrer le corps et l'esprit, et favorise donc à la fois la santé physique et le bien-être mental".

Mais au delà de contribuer à "améliorer notre condition physique et en nous apprenant à respirer correctement et à maîtriser notre stress", la pratique du yoga peut aussi contribuer "à créer l'harmonie aussi bien entre les peuples qu'entre les êtres humains et la nature". Les diverses formes de yoga sensibilisent les individus "à leur devoir de respecter ceux qui les entourent et de vivre en paix avec eux", affirme l'ONU dans un communiqué.

Ban Ki-moon a donc invité chacun à "adopter des habitudes plus saines et à s'engager à vivre dans l'union avec les autres, quels que soient leur appartenance ethnique, leur religion, leur âge ou leur identité ou orientation sexuelle".

A l'occasion de cette journée internationale, le maître spirituel indien Sri Sri Ravi Shankar, mondialement réputé et initiateur de cette reconnaissance, s'est déplacé à Bruxelles où il a organisé une séance de méditation au Parlement européen avec une centaine de fonctionnaires et d'eurodéputés.

Interviewé dans La Libre Belgique mercredi, il défend l'idée d'une société sans stress ni violence. "Les dirigeants doivent avoir une vision plus large du bien commun, au lieu de tomber dans l'ego et l'étroitesse d'esprit. Ils doivent garder le bien-être de tous au-dessus des lignes des partis. Les techniques que nous enseignons permettent aux gens de réfléchir à leur propre comportement, à leur attitude, à leur esprit", déclare-t-il.

"La dépression, l'agressivité, la violence peuvent être traitées par le yoga. En le promouvant, nous promouvons une société saine libérée de la violence, nous prévenons des maladies, nous améliorons l'acuité intellectuelle: les avantages sont multiples et permettent de rendre les gens plus heureux sur terre", conclut-t-il encore.

Des milliers de yogis se sont réunis de part le monde pour participer à des séances de yoga organisées dans le cadre de la journée internationale, à laquelle étaient associés 174 pays.

Le yoga, exercé par des millions de personnes dans le monde, est une ancienne discipline pratiquée à l'origine par les sages hindous il y a des milliers d'années.