Plein écran
La rougeole peut causer des complications débilitantes, voire fatales, y compris l'encéphalite, la pneumonie et une perte de vision permanente. Le risque de décès et de complications est particulièrement élevé chez les nourrissons et chez les jeunes enfants qui souffrent de malnutrition ou dont le système immunitaire est affaibli. © epa

Les cas de rougeole explosent: "Félicitations aux antivaccins, votre rêve est devenu réalité"

La rougeole connaît une véritable flambée dans le monde entier, avertit l'OMS. La Belgique est pour l'instant épargnée par le phénomène grâce à sa forte couverture vaccinale. Néanmoins, la hausse des cas de rougeole inquiète Marc Van Ranst, virologue à la KUL. L'expert met en garde contre le mouvement antivaccins qui se propage fortement sur les réseaux sociaux.

Depuis le début du mois de février, quatorze cas avérés de rougeole sont apparus à Bruxelles. C'est déjà un cas de plus que pour toute l'année 2018. "C'est beaucoup. Et cela peut clairement empirer", s'inquiète le virologue Marc Van Ranst.

L'Organisation mondiale de la santé a alerté jeudi dernier sur une flambée de rougeole dans le monde, avec un bond d'environ 50% des cas signalés l'an dernier par rapport à 2017. En Europe, le nombre de cas a presque quadruplé en 2018 (de 21.315 à 82.596 cas). L'Ukraine a été la plus touchée avec plus de 53.000 cas, mais la maladie est également en forte augmentation dans plusieurs pays comme la Roumanie, la Grèce, l'Allemagne, la France et l'Italie.

La Belgique, elle, résiste pour l'instant à cette épidémie grâce à sa forte couverture vaccinale et aux multiples campagnes d'information. Une résistance qui se confirme dans les chiffres: 120 infections ont été enregistrées chez nous l'année dernière et 369 en 2017. "En 2016, on a compté 600 cas en Belgique et 5.000 en Europe", ajoute Marc Van Ranst.

Le mouvement "antivax" pointé du doigt
La rougeole peut causer des complications débilitantes, voire fatales, y compris l'encéphalite, la pneumonie et une perte de vision permanente. Le risque de décès et de complications est particulièrement élevé chez les nourrissons et chez les jeunes enfants qui souffrent de malnutrition ou dont le système immunitaire est affaibli. L'an dernier, la rougeole a causé la mort d'environ 136.000 personnes dans le monde, selon l'OMS.

La rougeole peut être évitée à l'aide de deux doses d'un vaccin "sûr et efficace", selon l'OMS, qui déplore la diffusion de fausses informations sur le vaccin, notamment dans les pays riches. Sur Twitter, le virologue de la KUL a également pointé le mouvement antivaccins ou "antivax" du doigt.

"Félicitations, antivaxeurs! Votre rêve est devenu réalité: c'est ce qui se produira partout lorsque les gens cesseront de vacciner leurs enfants parce qu'ils lisent vos propos déments et dangereux", écrit avec ironie Marc Van Ranst sur le réseau social.

La Belgique francophone est davantage influencée par ce mouvement que la Flandre en raison de sa proximité avec la France (médias et réseaux sociaux), où le message antivaccination prend de plus en plus d'ampleur, indique le spécialiste. "L'OMS considère ce mouvement comme l'un des dix plus grands risques pour la santé au monde", rappelle-t-il.