Plein écran
© getty

Les dangers sous-estimés du vapotage passif

Dans la plupart des foyers, la cigarette se fume aujourd'hui dehors. Véhiculant une image moins nocive, l'e-cigarette, elle, est encore parfois tolérée dans des espaces clos, même en présence d'enfants. Des scientifiques américains tirent la sonnette d'alarme.

Une récente étude de l'Université du Massachusets, repérée par Slate, montre que les parents e-fumeurs ne perçoivent pas les dangers du vapotage passif pour leurs enfants. "Ils ne prennent donc pas les mêmes précautions pour protéger leurs enfants qu'avec des cigarettes traditionnelles", note Jeremy Drehmer, directeur de l'étude.

Les chercheurs ont interrogé plus de 750 parents: fumeurs, e-fumeurs ou les deux. Premier constat alarmant: à peine 19% des e-fumeurs et 21% des fumeurs de cigarettes et de e-cigarettes s'interdisent de vapoter dans la voiture et à la maison. De même, seulement 19% des utilisateurs de cigarettes électroniques et 24% des fumeurs-vapoteurs bannissent l'e-cigarette en voiture. Les autres sont 56% à vapoter dans l'habitacle même en présence d'enfants.

"C'est là où nous en étions avec l'exposition des enfants au tabac il y a 25 ans"
"Le fait qu'une large majorité des parents e-fumeurs vapotent à l'intérieur de leurs maisons ou de leurs voitures est assez alarmant", poursuit l'universitaire. "Nous sommes inquiets que les parents aient été trompés par le marketing de l'industrie des e-cigarettes, et pensent aujourd'hui que les vapeurs qu'elles produisent sont inoffensives pour les enfants."

"Franchement, c'est effrayant. C'est là où nous en étions avec l'exposition des enfants au tabac il y a 25 ans", ajoute le professeur Winickoff, qui enseigne la pédiatrie à Harvard. Les cigarettes électroniques, comme leurs cousines traditionnelles, relâchent des particules de nicotine et d'autres substances toxiques ultrafines qui se répandent dans l'air et recouvrent les surfaces, explique-t-il.

L'e-cigarette reste cependant moins nocives que la tabac, nuance Slate.  Selon une étude internationale relayée par le Top Santé, ses vapeurs seraient en effet de 9 à 450 fois moins concentrées en nicotine et autres produits toxiques que la cigarette classique.

Fumer en voiture en présence d'un mineur: que dit la loi belge?
Rappelons qu'en Flandre, depuis début février, il est interdit de fumer et de vapoter dans un véhicule en présence d'un mineur de moins de 16 ans. Quiconque méconnaît cette règle risque une amende jusqu'à 1.000 euros.

En Wallonie, le parlement wallon a approuvé fin janvier l'interdiction de fumer en voiture avec un mineur de moins de 18 ans. L'amende pourra aussi grimper jusqu'à 1.000 euros. La règle ne devrait pas entrer en vigueur avant 2020. Le texte wallon reste cependant flou sur la cigarette électronique.

À Bruxelles, aucune ordonnance sur le sujet n'a encore été votée.