photo_news
Plein écran
© photo_news

Les plages sans tabac pas à l'ordre du jour en Belgique

Alors que les plages interdites à la cigarette se multiplient en France, aucun projet similaire n'existe en Belgique. Ni les autorités locales ni le niveau fédéral n'ont pris d'initiatives pour instaurer des zones sans tabac à la Côte, confirment celles-ci jeudi.

  1. 6 alternatives aux protections hygiéniques jetables

    6 alternati­ves aux protecti­ons hygiéni­ques jetables

    Chaque mois, les femmes saignent et ce, durant en moyenne 40 années de leur vie. Des centaines de cycles durant lesquels elles utilisent des protections hygiéniques, souvent très coûteuses, dangereuses pour leur santé, mais aussi peu respectueuses de l’environnement. Conscientes de ces éléments néfastes, elles sont de plus en plus nombreuses à se tourner vers des alternatives plus saines et écologiques, allégeant par la même occasion leur budget. Coupe menstruelle, culotte de règles, tampons réutilisables... Tour d’horizon des meilleures alternatives aux protections hygiéniques traditionnelles, qui vous aidera à choisir celle qui vous correspond le mieux, en prenant en compte votre rythme de vie, votre flux de règles et votre budget.
  2. À cause de son lourd passé, Wivine est incapable de porter le masque: “Ce n’est pas par confort ou parce que je suis égoïste”
    Témoignage

    À cause de son lourd passé, Wivine est incapable de porter le masque: “Ce n’est pas par confort ou parce que je suis égoïste”

    Avec la crise sanitaire, le masque buccal s’est imposé dans notre quotidien. Obligatoire dans les transports en commun, à la pharmacie ou encore au supermarché, ce bout de tissu nous accompagne désormais dans chacun de nos déplacements. Si nous nous y sommes accoutumés, le port du masque reste pour certains insupportable. Non pas à cause des quelques gênes qu’il peut générer, mais parce que celui-ci est bien trop difficile à porter. C’est le cas pour certaines personnes handicapées, mais aussi pour celles qui ont connu un traumatisme par le passé, à l’instar de Wivine. La trentenaire, originaire de Bruxelles, aimerait faire entendre sa voix. “Non, ce n’est pas forcément par défiance ou par confort personnel.”
  3. Près d'un Belge sur deux a pris du poids pendant la crise

    Près d'un Belge sur deux a pris du poids pendant la crise

    Selon une enquête menée par Sciensano et citée par VTM, près de la moitié des Belges ont pris du poids depuis le début de la crise sanitaire. En avril 2020, ils ne représentaient qu’un quart de la population, mais cette proportion est aujourd’hui passée à 42 %. C’est un problème, car les personnes en surpoids courent un plus grand risque de maladies cardiovasculaires, de cancers et de présenter des symptômes graves si elles sont infectées par la Covid-19.