Plein écran
© photo_news

"Ma dernière gueule de bois a duré cinq jours"

Anne Hathaway a décidé de renoncer à l'alcool... pour au moins une quinzaine d'années.

Devenue maman en 2016, Anne Hathaway a révélé en janvier dernier qu'elle avait arrêté de boire de l'alcool et qu'elle comptait rester sobre jusqu'à ce que son fils quitte le foyer familial. Une confidence qui n'avait rien d'une blague. Dans un entretien avec le magazine Modern Luxury, l'actrice de 36 ans s'explique: "Je n'ai pas arrêté l'alcool parce que c'était devenu un problème. Mais j'ai arrêté parce que la manière dont je bois entraîne d'horribles gueules de bois et c'est ça le problème. Ma dernière gueule de bois a duré cinq jours."

"Quand je serai à une étape de ma vie où je peux me permettre d'avoir des gueules de bois, je recommencerai à boire, mais ce ne sera probablement pas avant que mon fils quitte la maison", a-t-elle ajouté. Mariée depuis sept ans avec l'acteur et créateur de bijoux Adam Shulman, Anne a un petit garçon prénommé Jonathan, qui a bientôt trois ans. "Mais je tiens à être claire: la plupart des gens n'ont pas à prendre une décision aussi extrême. Je ne dis pas que c'est mal de boire de l'alcool."

  1. Le stress du confinement parfait, entre apéros en ligne et nettoyage de printemps

    Le stress du confine­ment parfait, entre apéros en ligne et nettoyage de printemps

    Vous espériez peut-être, dans ce contexte de confinement et de repli sur son jardin intérieur, ressentir moins de pression et de FoMo (fear of missing out, cette expression qui traduit la peur de manquer une occasion d’interagir). Pauvres dupes. Vous avez le sentiment de crouler encore plus sous la pression des apéros via “houseparty”, des parents qui bombardent les groupes Whatsapp de l’école d’exercices ludiques et de leur cadence de révisions, ou des maisons “plus propres et rangées que jamais” qui fleurissent sur Instagram? Bonne nouvelle, vous n’êtes pas seuls. La moins bonne, c’est que le stress de la performance sociale pendant le lockdown, ajoutée à celle du télétravail avec enfants, est un vrai danger pour votre santé mentale.
  1. Les recyparcs ouvriront-ils à Charleroi et dans sa région? Tibi crée de la clarté

    Les recyparcs ou­vriront-ils à Charleroi et dans sa région? Tibi crée de la clarté

    Afin de pouvoir continuer à effectuer ses missions prioritaires et de respecter les obligations de distanciation sociale imposées par le Conseil National de Sécurité (CNS), l’Intercommunale de gestion intégrée des déchets dans la région de Charleroi (Tibi) a été amenée à fermer le 18 mars dernier tous ses recyparcs. Il s’agissait d’une mesure décrétée par la Ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier (Écolo). Mais ces derniers jours, une réouverture était à l’ordre du jour.