Plein écran
© Konbini

"Ma gynéco me disait: c'est normal. Et en fait c'est pas normal"

VideoLorie Pester évoque sa maladie pour la première fois.

Il y a un an, Lorie Pester s'énervait contre une journaliste belge qui avait dévoilé sa maladie sans son autorisation. Aujourd'hui, l'actrice de 36 ans est prête à évoquer, pour la première fois, son combat contre l'endométriose. Elle explique dans une vidéo de Konbini: "C'est une maladie chronique, qui touche une femme sur dix. Au départ, j'avais des douleurs pendant mes règles. Ma gynéco, qui me suivait depuis l'adolescence, me disait: c'est normal. Et en fait, c'est pas normal."

Elle a congelé ses ovocytes en Espagne
L'ancienne chanteuse, qui s'apprête à sortir un livre sur sa vie en octobre, a ensuite fait une grossesse extra-utérine. Elle a dû être opérée d'urgence et c'est là qu'un médecin a posé un mot sur ses douleurs. "On m'a dit ça tout simplement: tu as de l'endométriose et tu as 36 ans, donc il serait peut-être bien d'aller congeler tes ovocytes." Après s'être renseignée sur le web, Lorie a découvert qu'elle n'était pas "assez atteinte" d'endométriose pour pouvoir congeler ses ovules en France. Elle s'est donc rendue en Espagne.

On n'a pas toute la vie devant soi
"J'ai décidé d'en parler aujourd'hui car je me suis rendu compte qu'énormément de femmes étaient dans le même cas que moi. C'est un sujet qui reste encore tabou", déclare l'héroïne de "Demain nous appartient" sur TF1. "Mon rêve, c'était d'avoir un bébé à 27 ans. Mes parents m'ont eue à 27 ans, je trouvais que c'était un âge idéal... Et la vie a fait que je n'avais pas trouvé la bonne personne. La vie a fait que j'ai eu une très belle carrière et parfois, j'ai fait certains choix. Et la vie passe tellement vite, et aujourd'hui, j'ai pas envie de ne pas être maman. C'est pour ça que j'ai envie d'en parler. Essayer de dire aux jeunes femmes: attention. Pour être maman, on n'a pas toute la vie devant soi."