Plein écran
© thinkstock

N'écoutez pas ce qu'on raconte: ne mettez pas d'ail dans votre vagin

Sur YouTube, beaucoup expliquent que l'ail est un remède naturel pour traiter les infections à levures.

On trouve de tout sur YouTube: des bonnes informations et des conseils complètement insensés. Dans une vidéo vue par 2,5 millions de personnes, une jeune femme explique qu'insérer de l'ail dans son vagin permet de soigner une infection à levures. Elle n'est pas la seule à croire au miracle: ces vidéos le prouvent.

Sur Twitter, Jennifer Gunter, gynécologue et auteure, a expliqué dans une série de messages que c'était la pire idée du monde. Elle rappelle que l'ail contient de l'allicine, un composé qui peut avoir des propriétés antifongiques mais seulement lorsqu'il est utilisé en laboratoire "dans ce qu'on peut appeler, disons, un plat de cellules. Et ton vagin n'est pas un plat."

Elle explique à ceux qui soutiennent qu'il faut insérer une gousse d'ail entière dans l'intimité des femmes en proie aux infections que dans ce cas, le composant en question n'est pas libéré. "Il faut couper ou écraser l'ail. Soupir." Elle note encore que l'ail contient des bactéries qui viennent du sol et qui pourraient être pathogènes et irriter davantage un vagin enflammé.

La gynéco rappelle encore que 50 à 70% des femmes se font traiter pour une infection à levures alors que ce n'est pas de ça qu'elles souffrent. Les traitements sont en vente libre, et du coup, les femmes se rabattent dessus dès que ça chatouille, que ça picote ou que ça brûle. Mais un avis médical est toujours conseillé.

  1. “Maëlle, ce n’était pas du harcèlement scolaire”, elle n’est pourtant pas la seule de l’école

    “Maëlle, ce n’était pas du harcèle­ment scolaire”, elle n’est pourtant pas la seule de l’école

    À la fin du mois de janvier, Maëlle (15 ans) a décidé de se donner la mort. Elle faisait l’objet d’un harcèlement de la part de plusieurs élèves du Centre Scolaire Saint-Joseph Notre-Dame à Jumet (Charleroi). Toute l’école a été particulièrement affectée par cet événement. L’enquête judiciaire est toujours en cours. Pour l’instant, le Parquet de Charleroi se refuse à tout commentaire.
  2. Le témoignage d’une aide-ménagère: “Le métier de femme de ménage est un peu comme la prostitution. Il est facile d’y entrer, mais beaucoup plus difficile d’en sortir”

    Le témoignage d’une ai­de-ménagère: “Le métier de femme de ménage est un peu comme la prostituti­on. Il est facile d’y entrer, mais beaucoup plus difficile d’en sortir”

    Il existe des métiers plus faciles que d’autres, des métiers qui rapportent plus que d’autres et des métiers qu’il est plus difficile de quitter que d’autres. Selon Maya (nom d’emprunt), être aide-ménagère n’est pas compliqué. En revanche, faire ses adieux au milieu, comme elle souhaite le faire depuis longtemps, c’est une autre histoire.