Plein écran
© thinkstock

Ne faites pas confiance à votre compteur de calories

Face à une lectrice sceptique sur les compteurs de calories, Vox a publié un article sur ce type d'appareils. Et d'après le site, il ne faudrait pas toujours s'y fier.

Certains sportifs ne peuvent plus s'en passer, les compteurs de calories deviennent en effet vite addictifs. On les enclenche dès le début de la séance et la visualisation des calories (durement) brûlées motive généralement les plus paresseux d'entre nous. Mais comme le note Vox, ces appareils et applications "intelligentes" ne seraient en fait pas vraiment fiables.

Face à une lectrice qui émettait des doutes, le site indique: "Vous avez raison d'être sceptique. L'estimation du nombre de calories brûlées pendant une activité peut varier considérablement. Deux compteurs peuvent donner des résultats très différents pour le même exercice. Les chiffres obtenus sont de vagues estimations et non des calculs scientifiques précis".

Vox a consulté des experts afin de donner une réponse complète. Ceux-ci ont alors expliqué qu'il était extrêmement difficile d'évaluer correctement le nombre de calories dépensées. "Un scientifique a même ri à l'idée que les gens puissent prendre ces compteurs au sérieux", peut-on lire sur le site. Les applications que l'on peut obtenir gratuitement en ligne seraient d'ailleurs les moins dignes de confiance.

Très peu individualisées, elles ne prennent en compte que certains éléments comme l'âge ou le poids par exemple. "Un sportif entraîné pesant 55 kilos brûlera moins de calories qu'un débutant pesant également 55 kilos, même s'ils courent la même distance et au même rythme", explique le Dr. Sherry Pagoto. "Ces applications ont tendance à faire beaucoup de suppositions comme la dépense énergétique de votre métabolisme au repos, et votre masse musculaire, basées sur des moyennes très larges".

Les spécialistes conseillent plutôt d'adopter des appareils que l'on peut porter sur soi car ils mesurent la fréquence cardiaque et le mouvement. Mais encore une fois, il ne faut pas s'y fier totalement car les approximations et les simplifications sont de rigueur.