Plein écran
© getty

Oubliez le sport: faites du jardinage

Vous souhaiteriez adopter un mode de vie plus sain, mais vous n'aimez définitivement pas le sport? Heureusement pour vous, une heure ou deux de jardinage par semaine peuvent faire des miracles. En voici quelques-uns.

Une meilleure espérance de vie
Des chercheurs japonais ont étudié le lien entre la durée de vie de 3.000 seniors et la présence de nature autour d'eux. Ils ont ainsi découvert que les personnes qui avaient passé toute leur vie dans un environnement vert, c'est-à-dire près d'un jardin, d'un parc ou d'une forêt, vivaient en moyenne plus longtemps que les autres.

C'est bon pour le moral
L'Institut néerlandais de recherche du secteur de la santé (NIVEL) a découvert que le jardinage peut aider à réduire le stress et à améliorer la santé mentale de manière générale.

Une meilleure alimentation
Avoir la main verte signifie manger plus sainement. Si vous aimez le jardinage, il y a en effet de grandes chances pour que vous ayez un potager et que vous mangiez vos propres légumes. De plus, une étude menée à l'Université de Floride, aux Etats-Unis, a prouvé que les élèves consommaient davantage de fruits et légumes lorsqu'ils avaient pratiqué du jardinage.

Une alternative au sport
Le jardinage est une excellente activité physique. Le fait de s'accroupir pour arracher les mauvaises herbes fait travailler les fesses et les cuisses. L'entretien des haies et le ramassage des feuilles sont quant à eux d'excellents exercices pour les bras... le tout sans même se rendre à la salle de sport.

  1. La récolte de serviettes hygiéniques a eu un franc succès à Charleroi
    Interviews

    La récolte de serviettes hygiéni­ques a eu un franc succès à Charleroi

    Jeudi après-midi à Charleroi, le collectif féministe carolo, Femmes de Mars, a organisé une journée en l’honneur de l’ASBL bruxelloise, Bruzelle. L’ASBL bruxelloise a pour objectif principal de collecter des serviettes hygiéniques et de les redistribuer gratuitement dans la discrétion d’une jolie trousse, mais surtout dans la dignité aux personnes vivant en situation de précarité.