Plein écran
© getty

Peu de cas d'effets indésirables après une vaccination

UpdateL'Agence fédérale des médicaments (AFMPS) a reçu au cours de ces dix dernières années 989 rapports d'effets indésirables après la vaccination d'un enfant ou d'un adolescent, a-t-elle fait savoir récemment sur son site internet. Ce nombre confirme que "la vaccination des enfants et des adolescents reste une intervention de santé publique sûre, dont les bénéfices dépassent très largement les faibles risques encourus", conclut l'Agence.

Le nombre de rapports d'effets indésirables notifiés en Belgique dans le cadre des vaccinations pédiatriques reste faible, poursuit l'AFMPS qui dévoile ces données à l'issue de la semaine européenne de la vaccination (du 24 au 30 avril 2019). En Belgique francophone, 654.448 doses de vaccins pédiatriques ont été commandées l'an dernier, selon les données de l'ONE.

"Nous ne pouvons pas garantir que nous avons tous les cas d'effets secondaires car les médecins ne sont pas tenus de nous les signifier. Mais ils en ont pris l'habitude", précise un porte-parole de l'Agence des médicaments. Il ajoute qu'un patient n'avertira pas forcément son médecin en cas d'anomalie légère. Par ailleurs, on n'est pas sûr à 100% que la vaccination soit toujours à l'origine des effets signalés. "Certains événements notifiés peuvent par exemple être liés à l'anxiété à l'égard d'une injection (syncope, hypotonie...)."

La moitié des notifications d'effets indésirables concernent des troubles généraux (malaise, température...) et des réactions à hauteur du site d'injection. Les troubles gastro-intestinaux, les effets relatifs au système nerveux (pleurs, hypotonie...) et les affections cutanées figurent également parmi les effets fréquemment notifiés (19 à 26% des cas).

Seul le vaccin contre la polio est légalement obligatoire
Des réactions plus sévères, telles que les convulsions avec ou sans fièvre ou le choc anaphylactique, sont plus rarement notifiées: 25 cas de convulsions et 15 cas de réaction ou de choc anaphylactique sur l'ensemble des effets indésirables notifiés.

En Belgique, seul le vaccin contre la polio est légalement obligatoire depuis 1967. Outre la polio, le Conseil Supérieur de la Santé recommande de vacciner les enfants et les adolescents contre 11 maladies.

Les données de l'AFMPS tombent après la publication par la Commission européenne d'un sondage sur l'attitude des Européens vis-à-vis de la vaccination. 

Si dans l'ensemble des 28 Etats membres au moins deux tiers des personnes considèrent que les vaccins sont testés rigoureusement, en moyenne un tiers des personnes (31%) pensent à tort que les vaccins fragilisent le système immunitaire. Et dans 16 pays, au moins la moitié des personnes interrogées affirment que les vaccins peuvent souvent produire des effets secondaires graves.