"Hier, les personnes âgées, aujourd'hui les mineurs, et demain... les handicapés mentaux?" M. Monfils est d'avis qu'il s'agit d'une "marche en arrière vers un type de société que naturellement nous refusons".
Plein écran
"Hier, les personnes âgées, aujourd'hui les mineurs, et demain... les handicapés mentaux?" M. Monfils est d'avis qu'il s'agit d'une "marche en arrière vers un type de société que naturellement nous refusons".

Philippe Monfils demande à la justice d'agir sur l'euthanasie des mineurs