Plein écran
© thinkstock

Pourquoi le papier toilette devrait disparaître

Pierre Coulim, gastroentérologue et proctologue français de renommée, explique sur le site Atlantico qu'on ferait bien d'abandonner au plus vite le papier toilette.

D'abord parce qu'il n'est pas adapté à l'usage qu'on en fait. "C'est un papier raffiné, teinté, avec des agents adoucissants et des colorants pouvant être allergisants." Ensuite parce qu'il ne permet pas d'ôter tous les résidus et qu'il fait du mal à la planète. "Le papier toilette entraîne une déforestation incroyable, de l'ordre du million d'arbres chaque année, bien plus que pour la presse par exemple."

Selon lui, il faudrait se laver le sillon interfessier à l'eau pure avant de se sécher "avec un linge en coton" et en tout cas jamais "avec un sèche-cheveux" (au cas où ça vous traverserait l'esprit: "Il y a un risque certain de se brûler").

Pour respecter notre anatomie, il faudrait tout simplement supprimer les toilettes actuelles: le siège est trop haut et la position assise ne permet pas d'aller à la selle de façon idéale. Il faudrait, selon Pierre Coulim, des toilettes "à la turque, avec un bassin à fond plat équipé d'un bouton poussoir, de façon à voir si nos excréments contiennent du sang, avec un jet d'eau pour se nettoyer et surtout avec un marche-pieds nous permettant de relever un peu les pieds pour adopter une position accroupie."

  1. La récolte de serviettes hygiéniques a eu un franc succès à Charleroi
    Interviews

    La récolte de serviettes hygiéni­ques a eu un franc succès à Charleroi

    Jeudi après-midi à Charleroi, le collectif féministe carolo, Femmes de Mars, a organisé une journée en l’honneur de l’ASBL bruxelloise, Bruzelle. L’ASBL bruxelloise a pour objectif principal de collecter des serviettes hygiéniques et de les redistribuer gratuitement dans la discrétion d’une jolie trousse, mais surtout dans la dignité aux personnes vivant en situation de précarité.