Plein écran
© getty

Quelles sont ces hormones qui rythment notre journée?

Ah, les fameuses hormones! On leur en met souvent un paquet sur le dos lors de l'adolescence ou de la ménopause mais on oublie bien souvent que ce sont elles qui nous guident chaque jour. Le réveil, la sensation de faim, les pics d'énergie ou les envies de sieste, tout cela est induit par nos hormones. Alors, qui fait quoi et à quel moment de la journée?

Comment fonctionnent les hormones?
Les hormones sont des substances chimiques produites par le système endocrinien qui, à travers la circulation sanguine, assurent une fonction de communication dans notre organisme. Ces petites messagères influencent, de jour comme de nuit, de nombreux processus corporels mais aussi comportementaux. C'est dire si elles ont un rôle important! Elles interviennent, par exemple, dans la régulation de la croissance, du niveau d'énergie, du sommeil ou de notre activité physique.

Ces hormones suivent un rythme bien précis, basé sur une journée de 24 heures et sur l'alternance des saisons. De par la cadence actuelle de la société, cette petite horloge biologique est souvent contrariée. Savoir ce qui guide nos activités journalières peut aider à harmoniser la vie de tous les jours et le rythme biologique.

Le réveil
Deux hormones contribuent à mettre le corps en mouvement le matin: il s'agit du cortisol et de la ghréline. La première, qui atteint son pic entre 6h et 8h, puise dans le stock de sucre contenu dans le sang pour activer le niveau d'énergie. La seconde provoque une sensation de faim car le corps ne peut pas tenir longtemps sans réserves. Sans ces deux-là, difficile de soulever les paupières! Le petit déjeuner augmente le taux de sucre et, pour que celui-ci reste constant, l'hormone qu'on appelle l'insuline entre en action en favorisant son absorption par les muscles, les tissus adipeux (contenant les cellules graisseuses) et le foie.

Le début de la journée
De 9h à 11h, le corps est au top de sa forme physique et intellectuelle. C'est le moment de s'atteler aux tâches les plus compliquées avec un maximum de concentration. On dit merci aux hormones thyroïdiennes qui augmentent la consommation d'énergie de l'organisme.
 
Une heure plus tard, vers 12h, la ghréline fait de nouveau son effet. C'est l'heure de manger: le corps se relâche et l'activité diminue.
 
L'heure de la sieste
On l'a tous expérimenté, après la pause de midi, l'organisme prend un sacré coup de mou. En fait, on ferait bien une petite sieste et celle-ci serait tout indiquée! En cause: la diminution du cortisol, cette hormone qui agit au réveil. C'est le moment de se livrer à des activités moins gourmandes en énergie.

Un nouveau pic d'énergie
À partir de 16h, la vitalité revient grâce à l'insuline qui module le taux de sucre. La température du corps est plus élevée et la mémoire à court terme est optimale. C'est l'occasion d'abattre encore quelques tâches avant la fin de la journée. Et puis, jusqu'à 20h, c'est aussi le moment parfait pour faire du sport. Pendant celui-ci, on libère de l'endorphine qui procure une sensation de bien-être.

L'heure intime
Entre 17h et 19h agit un phénomène moins connu mais pourtant très intéressant. Les taux de testostérone, responsable de la libido, et de la sérotonine, hormone de l'émotivité, augmentent pour initier des moments de passion.

L'heure du coucher
À partir de 20h, les premiers signes de fatigue se font sentir. La mélatonine, qui prépare notre endormissement, grimpe tout doucement. Étant dépendante de l'absence de lumière, son action est diminuée en été, lorsque le soleil se couche tard. C'est aussi pour cette raison, qu'il est difficile de s'endormir en journée.

Pendant la nuit, la leptine, hormone de la satiété, et la vasopressine, hormone antidiurétique, veillent sur notre sommeil. La première régule notre faim tandis que la seconde nous évite d'aller aux toilettes. C'est aussi le moment où notre corps se repose et permet à notre énergie de se rétablir pour le lendemain.