Testez votre dépendance à la nicotine en six questions

Des tests permettent de mesurer la dépendance psychique et comportementale au tabac. Le questionnaire de Fagerström par exemple permet d’évaluer le degré de dépendance et d’opter pour le traitement qui vous convient le mieux. Faites le test!

Plein écran
Illu © Getty Images/iStockphoto

La nicotine

La nicotine est tune substance contenue dans la cigarette. Elle va atteindre très rapidement le cerveau et se fixer sur des récepteurs qui libèreront de la dopamine. La dopamine est un neurotransmetteur (messager chimique du cerveau) et est responsable d’effets psychoactifs tels que la sensation de détente, de bien-être, la diminution de la tension nerveuse, l’augmentation de l’éveil, des capacités d’apprentissage, l’euphorie, l’effet coupe-faim,…

Quand une personne arrête de fumer, le cerveau ne reçoit plus “sa dose” de nicotine. La libération de dopamine est perturbée, interrompue et les symptômes de manque se manifestent: insomnie, humeur dépressive, anxiété, irritabilité, agitation, augmentation de l’appétit…

Test de Fagerstörm

Des tests existent et permettent de mesurer la dépendance psychique et comportementale au tabac. Le questionnaire de Fagerström permet d’évaluer le degré de dépendance tabagique. En répondant aux quelques questions du test, vous pourrez situer votre dépendance, de très légère à très sévère, et ainsi vous orientez dans le meilleur choix de traitement/stratégie d’arrêt tabagique.

Faites le test et additionnez vos points

Combien de temps après le réveil fumez-vous votre première cigarette?

Moins de 5 minutes 🡪 3 points

6-30 minutes 🡪 2 points

31-60 minutes 🡪 1 point

Après 60 minutes 🡪 0 point

Combien de cigarettes fumez-vous par jour?

31 ou plus 🡪 3 points

21 -31 🡪 2 points

11-20 🡪 1 point

Moins de 10 🡪 0 point

Trouvez-vous qu’il est difficile de s’abstenir de fumer dans les endroits où cela est interdit? (avion, bibliothèque, restaurant,…)

Oui 🡪 1 point

Non 🡪 2 points

De quelle cigarette vous passeriez-vous le plus difficilement?

La première du matin 🡪 1 point

N’importe quelle autre 🡪 0 point

Fumez-vous plus pendant les premières heures du matin que pendant le reste de la journée?

Oui 🡪 1 point

Non 🡪 0 point

Fumez-vous aussi lorsque vous êtes malade et que vous passez la plus grande partie de votre journée au lit?

Oui 🡪 1 point

Non 🡪 0 point

Résultats

Après avoir répondu aux 6 questions et avoir additionné les points, vous obtenez un score sur 10.

Score de 0 à 2

Votre degré de dépendance à la nicotine est très léger voire inexistant. Il vous sera sans doute possible d’arrêter le tabac sans aide (traitements, tabacologue,…). Soyez vigilant! Tentez de vous débarrasser au plus vite de la cigarette car la dépendance s’installe rapidement. Si l’envie arrive, buvez un grand verre d’eau, faites du sport,…changez-vous les idées!

Score de 3 à 4

Le degré de dépendance est encore léger mais celle-ci s’installe progressivement. Si vous désirez arrêter de fumer, parlez-en autour de vous. Votre entourage peut vous aider. Les substituts nicotiniques peuvent aussi être un réel coup de pouce pour les moments où l’envie se fait plus forte. Parlez-en à votre pharmacien.

Score de 5

Le degré de dépendance à la nicotine est moyen. L’utilisation de substituts nicotiniques est recommandée pour arrêter efficacement et éviter la rechute. Certaines méthodes naturelles peuvent aussi être testées: voir notre article sur le sujet.

Score de 6 à 7

Le degré de dépendance à la nicotine est sévère. Il sera difficile d’arrêter la cigarette par soi-même. Certains y arrivent, d’autres pas. Heureusement, des solutions existent: substitution nicotinique, thérapies comportementales, hypnose, consultation en tabacologie, traitements médicamenteux,…

Score de 8 à 10

Le degré de dépendance à la nicotine est très sévère. Faites-vous conseiller et aider par un tabacologue.

Pour plus d’infos concernant l’arrêt tabagique, consultez sans attendre https://www.tabacstop.be/ ou appeler le numéro gratuit 0800/111.000