Le débat autour du vaccin AstraZeneca a réveillé quelques craintes quant à la pilule contraceptive.
Plein écran
Le débat autour du vaccin AstraZeneca a réveillé quelques craintes quant à la pilule contraceptive. © Getty Images/PhotoAlto

Thrombose et pilule: comment choisir une contraception sûre et efficace?

InterviewLa récente polémique autour du vaccin AstraZeneca et de ses effets secondaires a relancé le débat au sujet des risques avérés de thromboses liés à la pilule contraceptive. La question d’une contraception efficace, mais sûre persiste auprès des femmes. Alors comment et quoi choisir? Le Dr. Jean-Louis De Keyser, chef de Service Gynécologie aux Cliniques de l’Europe à Bruxelles, répond à nos interrogations et nous guide pour un choix éclairé en matière de contraception.

  1. Le risque de thrombose plus élevé avec la pilule qu’avec le vaccin AstraZeneca: “Nous mettons peu les femmes en garde contre ce phénomène”

    Le risque de thrombose plus élevé avec la pilule qu’avec le vaccin AstraZene­ca: “Nous mettons peu les femmes en garde contre ce phénomène”

    Des cas “suspects” de thrombose signalés après l’injection d’un vaccin AstraZeneca inquiètent, au point où la poursuite de l’utilisation du produit est remise en question. Un débat qui relance également les interrogations autour de la pilule contraceptive. Sur un million de femmes qui prennent la pilule, 500 à 700 d’entre elles sont exposées à un risque de thrombose tous les ans. Le professeur de gynécologie Johan Verhaeghe (UZ Leuven) explique les chiffres: “Si vous ne fumez pas, n’êtes pas en surpoids ou n’avez pas de cas de caillots sanguins dans votre famille, vous n’avez en principe pas à craindre la pilule”.
  2. “Les médecins m’ont dit que je ne tomberai jamais enceinte naturellement... J’attends mon 3e enfant”
    Témoignage

    “Les médecins m’ont dit que je ne tomberai jamais enceinte naturelle­ment... J’attends mon 3e enfant”

    L’envie de maternité, elle la ressent depuis l’enfance au creux de son ventre. Un ventre dans lequel les cœurs ne semblaient pas réussir à se développer. Après plusieurs déceptions, les gynécologues que la blogueuse belge Lima a rencontrés lui ont confirmé que sans l’aide de la médecine, elle ne pourrait jamais enfanter. Pourtant, l’influenceuse vit aujourd’hui sa troisième grossesse, après être tombée naturellement enceinte. Lima nous raconte son inspirant parcours.