Plein écran

Trop rondes? Un quart des femmes ne s'en aperçoit pas

Vingt-cinq pour cent des femmes en surcharge pondérale estiment qu'elles n'ont aucun problème de poids. Une étude américaine démontre que c'est surtout chez les jeunes femmes et filles que cette méconnaissance du surpoids explose.

Les jeunes mamans risquent davantage de devenir obèses après leur grossesse, mais la plupart ne s'aperçoit pas avoir des kilos en trop. Plus de 2000 femmes âgées de 18 à 25 ans ont été interrogées sur leur poids et leur perception de celui-ci dans le cadre d'une étude de l'université du Texas. Il en est resorti que 25% des femmes en surpoids décrivaient pourtant leur silhouette comme "dans la norme". L'étude a démontré qu'à l'inverse, une femme sur six a dépeint son corps comme "gros" alors qu'elle était d'une corpulence tout à fait normale.

L'obésité, c'est normal!
Selon un des chercheurs de l'étude, le docteur Mahbubur Rahman, si les femmes pensent de plus en plus que le surpoids est normal, c'est parce que l'obésité court les rues. Le schéma est aisé à se représenter. "Tout le monde" grossit, les vrais obèses rentrent progressivement dans la norme, puis la notion de "poids dans la norme" ne signifie plus "poids sain". Les femmes les plus jeunes, qui n'ont connu que cette nouvelle norme de la société, ont donc une image erronée de ce qui est logique et bon pour elles.

Evidemment, cette méconnaissance est lourde de conséquences: la santé des sujets en pâtit, parfois sérieusement. Le diabète de type 2, les maladies cardio-vasculaires en sont de tristes exemples. Contrairement aux idées reçues, l'obésité n'est pas l'apanage des Etats-Unis. Et il n'est pas nécessaire d'atteindre le stade de l'obésité pour souffrir d'un vrai surpoids et de ses désagréments. L'essentiel est d'agir à temps en cas de relâchement, tant que l'excès de poids ne vous affecte pas trop et est encore facile à faire disparaître.

La maigreur alors, c'est mieux, Maman?
D'autre part, il demeure que ce sixième des femmes - évoqué plus haut - qui surestime son poids n'est pas réjouissant non plus. La norme est une notion dangereuse et rassurante à la fois. Il appartient aux parents de donner une éducation saine en ce sens. Montrer à l'enfant, et il n'est jamais trop tôt pour le lui inculquer, que la norme de la télévision ou de la publicité n'est pas la norme de la santé, est un geste capital.

Cette notion vous paraît peut-être évidente, mais imaginez que l'enfant n'a d'autres repères que celui qu'il absorbe. Les vôtres, bien sûr, mais aussi les a priori que l'on se forge, petite déjà, en feuilletant un magazine de mode de sa maman. Prenez garde, les préoccupations des très jeunes filles sont parfois bien plus alarmantes que ce que leurs parents ne pensent. Vous ne perdez rien à lui donner confiance en elle et à lui rappeler que la seule norme qui compte, c'est celle guidée par la santé. N'oubliez pas non plus que vous êtes le premier exemple d'hygiène de vie pour votre enfant. Si vous êtes obsédée par votre poids, vous transmettez à votre progéniture un réflexe qui peut être destructeur. (prdg)

  1. Arrêtez de râler: l'été n’est pas annulé
    Blog

    Arrêtez de râler: l'été n’est pas annulé

    Notre journaliste Déborah Laurent est installée en Californie une grande partie de l’année. L’occasion pour 7sur7 de vous fournir l’information la plus rapide et la plus complète possible (merci le décalage horaire!). Et l’occasion pour elle de constater les différences culturelles impressionnantes avec notre plat pays et d’apprendre à vivre en famille loin de tous. Elle en parle sur son blog personnel Sea You Son (et sur Instagram ici, Facebook ici et YouTube ici). Nous vous proposerons chaque mardi l’un de ses articles de blog ici.