Plein écran

Un chirurgien sur trois prêt à une chirurgie de l'obésité sans raison médicale

Plein écran

Lors d'un premier rendez-vous dans le cadre d'une chirurgie de l'obésité (plus spécifiquement pour un anneau gastrique), un chirurgien sur trois se dit prêt à réaliser une chirurgie de l'obésité sans tenir compte des critères médicaux et ce même si la mutuelle ne rembourse pas l'opération, révèle une enquête de Test-Achats parue dans le magazine Test-Santé.

Question d'IMC
Pour ce test, une femme de 30 ans avec un indice de masse corporel (IMC ou BMI en anglais) de 36, sans problème de santé dû à sa surcharge pondérale s'est présentée dans 39 hôpitaux.

"Lors de cette première visite, nous avons analysé comment les critères de remboursement par la mutuelle étaient présentés. Nous étions en attente d'informations sur les différents types d'interventions (chirurgicales ou non), les résultats, le prix, les avantages et inconvénients", explique Test-Achats.

Médicalement, une intervention comme le placement d'un anneau gastrique n'est recommandée qu'à partir d'un IMC de 40, ou à partir de 35 lorsque cela s'accompagne de graves problèmes de santé. L'INAMI rembourse l'opération lorsque l'IMC dépasse 40 (ou 35 avec un diabète aggravé), à la condition que cette personne ait suivi un régime pendant un an et qu'elle soit suivie par une équipe multidisciplinaire.

L'alternative du ballon gastrique
"Un tiers des chirurgiens a accepté d'opérer le patient malgré un IMC de 36 et aucun problème de santé lié au surpoids", selon Test-Achats. Presque 33% ont refusé, entre autres en raison d'arguments financiers, et ont suggéré une autre solution. La plupart du temps, le placement d'un ballon gastrique (une intervention non chirurgicale) a été proposé.

Cependant, Test-Achats estime que trop peu d'études montrent les avantages de cette alternative par rapport à un régime, surtout concernant la perte de poids à long terme. "Cette intervention n'est donc pas recommandée et n'est pas non plus remboursée", conclut Test-Achats. (belga/acx)