Plein écran

Un chirurgien sur trois prêt à une chirurgie de l'obésité sans raison médicale