Plein écran
Initiation aux gestes de premiers secours © Photo News

Une technique à connaître sur le bout des doigts en cas d'accident

La position latérale de sécurité (PLS) est un des premiers gestes à connaître en matière de secourisme.

La PLS permet de libérer les voies respiratoires et limite la pénétration des sécrétions (salive, vomissures,…) dans les poumons. Cette position sera à appliquer à une victime qui est inconsciente, mais qui respire. Après avoir placé la victime en PLS, il faudra faire appel aux secours via le numéro d’urgence 112 (petit rappel ici, pour le mode d’emploi). Par la suite, la surveillance des fonctions vitales de la personne inconsciente jusqu’à l’arrivée des secours est la bonne marche à suivre.

La technique

La position latérale de sécurité est une position dans laquelle la victime est placée sur le côté, jambe du dessus pliée à angle droit, main sous la joue, tête en arrière, bouche ouverte et dirigée vers le sol. Ainsi, sa langue ne peut plus obstruer sa gorge et ses vomissements s’écoulent librement sur le sol. On vous décrit la technique, expliquée à la Croix-Rouge, étape par étape:

1) Se placer du côté du visage de la victime. Placer le bras rapproché à angle droit. Vérifier bien l’absence d’objet gênant à la ceinture et ôter les lunettes.

2) Saisir le bras éloigné et placer le dos de la main de la victime contre sa joue opposée. Maintenir la position en superposant la paume de main du secouriste et de la victime. Tourner ou enlever les bagues pour éviter les blessures.

3) Saisir le creux du genou opposé par l’extérieur. Soulever la cuisse à angle droit.

4) Faire rouler la victime vers soi.

5) Basculer délicatement la tête de la victime vers l’arrière afin de libérer ses voies respiratoires. Stabiliser la tête en positionnant les doigts sous la joue.

6) Vérifier la stabilité de la position: hanche et genou à angle droit, épaule vers l’avant.

Cas particuliers

Si la victime est enceinte, il faudra la placer en PLS sur le côté gauche afin d’éviter l’apparition d’une détresse du fœtus par compression de certains vaisseaux sanguins de l’abdomen.

Si la victime est retrouvée couchée sur le ventre, il faudra compléter la liberté des voies respiratoires, placer sa tête sur le côté, stabiliser sa position et contrôler sa respiration toutes les minutes.

Si la victime est traumatisée (lésion thoracique, lésion du membre inférieur ou supérieur), le blessé est couché autant que possible sur le côté atteint.

Si la victime est un bébé, il faudra le garder sur le dos, les voies respiratoires bien dégagées. Si l’intervenant doit se déplacer, il faudra prendre le bébé dans les bras.