Voilà à quoi ressemble un enfant atteint de la rougeole: "Vaccinez vos enfants!"

Quand on parle de l'épidémie de rougeole en hausse, on sait que le sujet est grave bien qu'un peu abstrait. Une maman a décidé de dévoiler des photos "déchirantes" de son bébé malade pour faire comprendre aux anti-vaccins qu'il était temps de changer d'avis.

Une maman a partagé des photos "déchirantes" de sa petite fille atteinte de rougeole sur Facebook. Elle espère ainsi encourager les parents à vacciner leurs enfants.

L'OMS vient d'annoncer que lors du premier trimestre 2019, les cas de rougeole étaient multipliés par quatre par rapport à la même période, l'année passée. Ce week-end, Jilly Moss, installée à Londres, a partagé des clichés de sa fille, Alba, sur Facebook. "En tant que parents, nous ne savions pas à quel point ce virus pouvait être grave", écrit-elle en expliquant que sa fille était "trop jeune" pour recevoir le vaccin RRO.

"C'était horrible de voir notre fille combattre ce virus, les yeux gonflés, pendant quatre jours." Alba a de la fièvre depuis deux semaines. À l'hopital, elle a été "scannée, radiographiée, piquée, piquée encore, on lui a fait des prélèvements dans les lombaires, elle a reçu de l'oxygène, des antiobiotiques..." La liste des traitements administrés à ce bébé est longue.

Jilly explique que même si sa fille était trop jeune pour un vaccin, elle n'aurait jamais dû attraper la rougeole "si les enfants plus âgés avaient été vaccinés" correctement. "Le vaccin ne cause pas de problèmes menaçant le pronostic vital, comme c'est le cas pour la rougeole. Vos bébés ne seront peut-être pas bien un jour ou deux mais croyez-moi, ce n'est rien à côté de ce que nous avons traversé."

Le vaccin RRO combat la rougeole, la rubéole et les oreillons.

  1. Le témoignage d’une aide-ménagère: “Le métier de femme de ménage est un peu comme la prostitution. Il est facile d’y entrer, mais beaucoup plus difficile d’en sortir”

    Le témoignage d’une ai­de-ménagère: “Le métier de femme de ménage est un peu comme la prostituti­on. Il est facile d’y entrer, mais beaucoup plus difficile d’en sortir”

    Il existe des métiers plus faciles que d’autres, des métiers qui rapportent plus que d’autres et des métiers qu’il est plus difficile de quitter que d’autres. Selon Maya (nom d’emprunt), être aide-ménagère n’est pas compliqué. En revanche, faire ses adieux au milieu, comme elle souhaite le faire depuis longtemps, c’est une autre histoire.