Voilà à quoi ressemble un enfant atteint de la rougeole: "Vaccinez vos enfants!"

Quand on parle de l'épidémie de rougeole en hausse, on sait que le sujet est grave bien qu'un peu abstrait. Une maman a décidé de dévoiler des photos "déchirantes" de son bébé malade pour faire comprendre aux anti-vaccins qu'il était temps de changer d'avis.

Une maman a partagé des photos "déchirantes" de sa petite fille atteinte de rougeole sur Facebook. Elle espère ainsi encourager les parents à vacciner leurs enfants.

L'OMS vient d'annoncer que lors du premier trimestre 2019, les cas de rougeole étaient multipliés par quatre par rapport à la même période, l'année passée. Ce week-end, Jilly Moss, installée à Londres, a partagé des clichés de sa fille, Alba, sur Facebook. "En tant que parents, nous ne savions pas à quel point ce virus pouvait être grave", écrit-elle en expliquant que sa fille était "trop jeune" pour recevoir le vaccin RRO.

"C'était horrible de voir notre fille combattre ce virus, les yeux gonflés, pendant quatre jours." Alba a de la fièvre depuis deux semaines. À l'hopital, elle a été "scannée, radiographiée, piquée, piquée encore, on lui a fait des prélèvements dans les lombaires, elle a reçu de l'oxygène, des antiobiotiques..." La liste des traitements administrés à ce bébé est longue.

Jilly explique que même si sa fille était trop jeune pour un vaccin, elle n'aurait jamais dû attraper la rougeole "si les enfants plus âgés avaient été vaccinés" correctement. "Le vaccin ne cause pas de problèmes menaçant le pronostic vital, comme c'est le cas pour la rougeole. Vos bébés ne seront peut-être pas bien un jour ou deux mais croyez-moi, ce n'est rien à côté de ce que nous avons traversé."

Le vaccin RRO combat la rougeole, la rubéole et les oreillons.

  1. Après avoir consulté plus de 100 docteurs, il ne sait toujours pas de quoi il souffre

    Après avoir consulté plus de 100 docteurs, il ne sait toujours pas de quoi il souffre

    Depuis 2016, Bob Schwartz souffre d’insomnie. Chaque nuit, cet Américain de 59 ans se lève toutes les 90 minutes pour aller aux toilettes. En plus de ce problème urinaire nocturne, il souffre également d’hypertension artérielle, de troubles digestifs chroniques, de graves déséquilibres hormonaux et d’une perte de masse musculaire. Au total, Bob a consulté plus de 100 médecins qui ont tous été incapables de diagnostiquer la maladie qui le ronge.
  2. Les médecins la pensaient constipée, elle meurt d’un cancer à 3 ans

    Les médecins la pensaient constipée, elle meurt d’un cancer à 3 ans

    Son instinct maternel savait que quelque chose n’allait pas. Aoife Flanagan, une fillette de 3 ans vivant à Rayleigh au Royaume-Uni, se plaignait d’avoir mal au ventre. Elle a ensuite confié à sa mère qu’elle souffrait de douleurs dans d’autres parties de son corps. Eilish, inquiète, a emmené Aoife chez les médecins à plusieurs reprises: onze fois en trois semaines. Elle explique à Fox News: “Elle a été hospitalisée à plusieurs reprises pour des infections mais on nous disait qu’elle souffrait de constipation, chose fréquente chez les enfants.”