Plein écran
© getty

Votre tension est trop élevée? On vous explique tout

Automesure correcte, valeurs types, appareils de mesure, ...

À chaque battement, le cœur se contracte et se relâche, pompant ainsi le sang dans les vaisseaux sanguins. La pression artérielle, aussi appelée la tension artérielle, est la force exercée par le sang sur les parois des artères. Elle s’exprime le plus souvent en millimètres de mercure (mmHg) ou en centimètres de mercure (cmHg) par deux chiffres: la pression artérielle systolique (pression mesurée quand le cœur se contracte et expulse le sang dans les artères) et la pression artérielle diastolique (pression mesurée lorsque le cœur est au repos, entre deux contractions). Le corps médical considère une pression artérielle normale lorsque celle-ci est comprise entre 120 et 129 mmHg pour la pression artérielle systolique et entre 80 et 84 mmHg pour la pression artérielle diastolique. Au-dessus de ces valeurs, on parle de tension trop élevée ou d’hypertension.

Variations de tension et mesure chez le médecin

Lors d’une visite médicale, le médecin traitant prend votre tension. Cette mesure donne une idée de la pression en temps réel, mais ne reflète pas votre tension quotidienne. En effet, de nombreux facteurs peuvent influencer votre tension à un moment donné: la prise d’excitants (café, médicaments, …) ou d’alcool, le sport ou un effort physique comme monter des escaliers par exemple, les émotions (stress, angoisse, peur, …), le tabac, … Une envie pressante d’uriner peut aussi être à l’origine d’une petite hausse de tension… tout comme la saison! On remarque que la pression artérielle est plus élevée en hiver qu’en été. Lors de l’auscultation par un médecin, on peut être un peu plus stressé. Une légère hausse de tension peut être observée. C’est le fameux “effet blouse blanche”. De petites variations de tension au cours de la journée sont tout à fait normales (physiologiques), mais, si ces dernières deviennent trop importantes, le médecin pourra décider d’initier un traitement. Une tension trop élevée peut entraîner fatigue, palpitations, maux de tête, vertiges, … À long terme, des troubles cardiaques et vasculaires (AVC, infarctus du myocarde, insuffisance cardiaque, …) ainsi que des problèmes aux reins (insuffisance rénale) et aux yeux (lésions rétiniennes, perte de vue, …) peuvent apparaitre.

Automesure à la maison

Une seule mesure ne permet pas d’évaluer correctement la pression artérielle. Plusieurs mesures sont nécessaires pour obtenir une valeur “moyenne”, plus fiable: idéalement réparties sur plusieurs jours, ou au minimum 2 mesures espacées d’au moins 4 à 6 heures.

Pour que le résultat soit fiable, il faut utiliser un matériel adéquat. Les tensiomètres au bras sont généralement plus fiables. Veillez à ce que votre appareil soit bien validé et que le brassard soit adapté à la taille de votre bras.

La technique de mesure doit être correcte:

1. Se placer dans un environnement calme

2. S’asseoir, jambes non croisées (assis bien droit en mettant les pieds à plat sur le sol)

3. Placer l’appareil au niveau du bras (gauche pour les droitiers et droit pour les gauchers)

4. Placer le brassard à hauteur du cœur

5. Se reposer 2 ou 3 minutes avant de faire la mesure

6. Démarrer l’appareil

7. Lire la mesure et la noter (ou enregistrement automatique dans l’appareil)

8. Faire une deuxième mesure, au moins 5 minutes après la première.

Lors d’une prise de mesure à la maison, il est conseillé de toujours prendre sa tension à la même heure, de ne pas bouger ni parler pendant la prise et d’inscrire scrupuleusement les valeurs indiquées par l’appareil afin de les présenter au médecin. Grâce aux valeurs relevées sur un laps de temps donné, le médecin aura une meilleure vue de votre tension quotidienne.

N’hésitez pas à consulter si vous remarquez des valeurs de tension trop élevées ou si vous ressentez des symptômes tels que vertiges, maux de tête, saignements de nez, palpitations cardiaques, … Le médecin évaluera avec vous ce qu’il y a lieu de faire.

  1. 10 choses que vous ne saviez pas sur les vergetures

    10 choses que vous ne saviez pas sur les vergetures

    Les vergetures font l’objet de bien des demandes en pharmacie et en médecine dermatologique. Ces lignes qui apparaissent parfois sur la peau se présentent d’abord sous forme de bandes plates de couleur rose à rouge (stries immatures) qui deviennent plus longues, plus larges et rouge-violet. De mois en années, les marques s’estompent et deviennent banches, hypopigmentées (stries matures). Elles apparaissent parallèlement aux lignes de tension cutanées comme des marques cicatricielles, ridées, blanches et atrophiées. À quoi sont dues les vergetures? Quels sont les facteurs favorisant leur apparition? Comment s’en débarrasser? Certaines études se sont penchées sur ces questions. Voici donc quelques faits avérés sur ces stries cutanées: