Illustration
Plein écran
Illustration © Getty Images/Image Source

Websie, quand une conversation Whatsapp remplace le psy

Remplacer le divan du psychologue par une conversation sur Whatsapp, c'est ce que propose la plateforme de thérapie en ligne Websie. En cette période de confinement, la start-up bruxelloise offre ses services gratuitement aux adolescents, sur autorisation parentale, a annoncé Websie vendredi.

"Depuis le début du confinement, la demande des 14-18 ans pour un soutien psychologique sur Websie a doublé", a exposé le fondateur de la plateforme, Baptiste Michiels. "En outre, selon une récente étude (de l'UCLouvain et de l'Université d'Anvers), le confinement affecte particulièrement les plus jeunes."

Pour mieux soutenir ces derniers, la plateforme propose aux parents de créer gratuitement un compte Websie pour leurs ados de 14 à 18 ans, ce qui générera un code. Après vérification de l'identité des parents, ce code donne accès à une séance avec un psychologue pour adolescents. Placé en évidence sur le frigo ou partagé dans une conversation familiale sur Whatsapp par exemple, ce code peut être utilisé par l'enfant lorsqu'il en ressent le besoin. Le contenu de l'entretien est confidentiel, sauf en cas de danger, précise Websie.

L'objectif est d'offrir un espace d'expression discret aux jeunes en cette période de confinement, tout en respectant les règles de déontologie puisqu'une autorisation parentale est nécessaire au suivi psychologique des mineurs. "Les adolescents n'aiment pas que leurs parents soient au courant de leurs difficultés, mais ils n'ont pas toujours les moyens de consulter", commente Baptiste Michiels. 

"Nous avons remarqué que les jeunes se livrent beaucoup plus facilement par écrit, mais des entretiens téléphoniques sont également possibles", note M. Michiels. 

Lancée l'année dernière, Websie emploie une quarantaine de psychologues pour environ 250 patients.