Les voyants de la pandémie de coronavirus sont au rouge en Belgique
Plein écran
Les voyants de la pandémie de coronavirus sont au rouge en Belgique © REUTERS

250 patients Covid sont aux soins intensifs et il y a plus de 100 admissions à l’hôpital par jour

Les voyants de la pandémie de coronavirus sont au rouge en Belgique, selon les données publiées samedi matin par l’institut de santé publique Sciensano. Le seuil des 250 patients en soins intensifs a ainsi été atteint, une première depuis la mi-juin et un indicateur en progression de 32% comparé à la semaine précédente. Cela signifie que le plan de répartition des malades devrait être prochainement réévalué.

  1. Voilà pourquoi les avoirs sur les livrets d'épargne belges ont baissé jusqu’à 298,2 milliards d’euros
    Guide-epargne.be

    Voilà pourquoi les avoirs sur les livrets d'épargne belges ont baissé jusqu’à 298,2 milliards d’euros

    Après l’augmentation considérable des avoirs globaux sur les comptes d’épargne belges en 2020 et au début de cette année-ci, une baisse a été constatée durant 3 mois consécutifs. Au mois de septembre, le solde global a été réduit de 258 millions d’euros, pour atteindre le montant de 298,2 milliards d’euros. Plusieurs facteurs ont contribué à cette légère baisse. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous explique la situation.
  2. Kimberley et Samantha meurent de l’herpès quelques jours après leur accouchement: le chirurgien pourrait les avoir infectées

    Kimberley et Samantha meurent de l’herpès quelques jours après leur accouche­ment: le chirurgien pourrait les avoir infectées

    Kimberley Sampson, 29 ans, et Samantha Mulcahy, 32 ans, sont décédées en mai et juillet 2018, quelques jours après avoir donné naissance à leur bébé et après avoir été infectées par l’herpès. On a longtemps dit à leurs familles que ces morts n’étaient pas liées, mais selon la BBC, qui a enquêté sur ces mystérieux décès, ce serait le chirurgien qui les a suivis qui pourrait leur avoir transmis le virus.
  3. Les médecins généralistes sont débordés par l'administration liée au Covid

    Les médecins généralis­tes sont débordés par l'admini­stra­ti­on liée au Covid

    "Nos réclamations ne sont ni entendues, ni prises en considération", regrette vendredi le Dr Jos Vanhoof, de l'Association belge des syndicats médicaux (Absym). "Nous signalons depuis des mois que nous ne parvenons plus à remplir nos missions principales - soigner les gens - car nous sommes submergés par l'administration liée au Covid-19. Les centres de dépistage sans rendez-vous ne sont qu'une partie de la solution, c'est tout le processus de suivi qui devrait être pris en charge par une institution tierce", plaide-t-il.