Plein écran
Les peaux fragilisées par l'eczéma nécessitent des soins spécifiques © Getty Images/Collection Mix: Sub

5 conseils à suivre si vous souffrez d’eczéma

Cette peau plus fragile nécessite des gestes et des soins adaptés.

L’eczéma est une pathologie de la peau qui touche de nombreux enfants, mais aussi beaucoup d’adultes. Les symptômes? Des plaques sèches, vésiculeuses, croûteuses, rouges, enflammées et extrêmement prurigineuses. L’eczéma peut être présent partout sur le corps, mais on le localise souvent dans les plis cutanés comme les plis des coudes et des genoux. L’eczéma (ou dermatite atopique) se manifeste par phases. On distingue les phases de poussées (la peau est enflammée, les plaques d’eczéma sont rouges, très prurigineuses) et les phases d’accalmie (la peau est sèche, démange légèrement). Il est important de connaitre et repérer ces deux périodes. Apporter des gestes, des soins corrects et respectueux pendant la phase d’accalmie permet à la pathologie de ne pas évoluer en phase de poussées. Lors d’une période de poussées, il est primordial de traiter rapidement afin de soulager les symptômes et calmer l’inflammation au plus vite.

Nos conseils

On hydrate sous la douche…

S’il y a un conseil à retenir pour lutter contre l’eczéma, ce serait celui-ci. Hydrater sa peau au quotidien est indispensable pour les peaux atopiques. Cette hydratation permet de lutter contre la sécheresse cutanée, d’apaiser les démangeaisons, de restaurer la barrière cutanée, mais aussi d’éviter les périodes de poussées eczémateuses. L’hydratation commence sous la douche avec un produit nettoyant adapté (une huile de douche ou un savon surgras par exemple).

…mais aussi après!

Choisir un bon produit nettoyant ne suffit pas à hydrater la peau correctement. L’hydratation doit se poursuivre aussi après la toilette. Une crème hydratante, émolliente doit être appliquée tous les jours, de préférence juste après le bain ou la douche sur une peau encore légèrement humide.

Éviter l’aggravation de la sécheresse cutanée

Comment? Grâce à de petits gestes du quotidien:

1. Optez pour des cosmétiques bien tolérés (éviter les parfums, les conservateurs, les extraits de plantes ou les huiles essentielles).

2. Préférez le coton, la soie ou le lin et évitez les vêtements synthétiques.

3. Évitez les situations sources d’irritations cutanées, comme les piscines chlorées par exemple, ou protégez-vous à l’aide de crèmes barrières et prenez une douche après.

4. Préférez une douche tiède (34-35°C max), quotidienne, rapide (5-10 min) et un séchage soigneux en tamponnant. Évitez les bains chauds et les atmosphères surchauffées. La chaleur et la sueur sont des facteurs qui aggravent les lésions et le prurit.

Repérer les périodes de poussées

Les plaques deviennent rouges, suintantes. Les démangeaisons se font plus fréquentes et deviennent petit à petit intolérables. Votre peau est enflammée, gonflée. Vous êtes sans doute en période de poussées. L’hydratation et les bons gestes quotidiens ne suffisent plus. Il faut “calmer le jeu” au plus vite. Les dermocorticoïdes seront rapidement mis en place par votre médecin. Ces “super anti-inflammatoires” sont très efficaces. Il ne faut pas hésiter à les utiliser rapidement pour mettre fin directement à la période de poussées. Plus vite ils seront utilisés, moins il faudra en appliquer.

Consulter

N’hésitez pas à consulter si les symptômes évoqués deviennent insupportables, si vous avez du mal à gérer votre eczéma, si vos activités quotidiennes ou votre moral sont affectés, si vous dormez mal à cause des démangeaisons,…