Philippe Devos, président de l'Association Belge des Syndicats médicaux (ABSyM)
Plein écran
Philippe Devos, président de l'Association Belge des Syndicats médicaux (ABSyM) © ABSyM

Comment vous soigner lorsque vous présentez des symptômes du coronavirus? Les conseils du Dr Philippe Devos

La grande majorité des patients atteints de Covid-19 présentent des symptômes légers et sont placés en quarantaine à domicile. Mais que faire si vous avez de la fièvre? Qu’en est-il des compléments alimentaires, de la pratique sportive? En tant que patient, pouvez-vous utiliser les mêmes toilettes que les personnes vivant sous le même toit? À quel moment devez-vous vous rendre aux urgences? Philippe Devos, le chef de service des soins intensifs du CHC de Liège, livre ses conseils. Raillé et critiqué, il fut l’un des premiers à mettre le pays en alerte face aux dangers du coronavirus, qu’il a lui-même contracté récemment.

Fièvre

“La fièvre favorise le processus de guérison”, explique Philippe Devos à Het Laatste Nieuws. “Alors, si vous êtes capable de le supporter un peu, ce n’est pas mal. “Mais pas indéfiniment bien sûr, nuance le médecin. “A partir de 39 degrés, il est conseillé de faire baisser la fièvre et de la contrôler avec du paracétamol”.

Boissons sportives

Quiconque fait de la fièvre doit éviter la déshydratation. Boire est donc essentiel. Philippe Devos a lui-même pris des boissons énergétiques la semaine dernière, pour aider le corps à mieux récupérer. “De nombreux patients perdent l’appétit. Personnellement, je n’ai pas pu manger pendant quatre jours. Vous devez empêcher votre corps de tomber dans un mécanisme de jeûne. Comme la fièvre s’accompagne d’une perte de sels, les boissons énergétiques peuvent être un complément utile. Les patients sont très fatigués et le sucre donne de l’énergie au corps.”

Photo d'illustration
Plein écran
Photo d'illustration © Getty Images/iStockphoto

Vitamines

Si aucune étude ne montre actuellement que la prise seule de vitamine C peut guérir ou prévenir cette maladie, le docteur Devos, lui, y croit et a lui-même pris le remède. “Ces vitamines sont utiles en cas d’infections virales. Quoi qu’il en soit, je recommande des suppléments de vitamine D pour ceux qui ont des carences. Et cela s’est avéré être le cas pour presque une personne sur trois dans notre pays l’année dernière, souvent aussi des personnes âgées. Si nous devons compter uniquement sur le soleil, cela demandera beaucoup de temps”.

Toilettes

En tant que patient atteint du Covid-19, il n’est pas approprié d’utiliser les mêmes toilettes que vos colocataires, prévient Devos. Mais que se passe-t-il si, comme tant d’autres, vous ne disposez que d’une seule toilette? “Alors, la prudence est de mise. Il est préférable de nettoyer la lunette à l’aide d’un désinfectant après chaque utilisation. Les résidus de selles d’une personne infectée par le virus constituent un danger pour les autres. Trente pour cent des patients souffrent également de diarrhée”.

Quand se rendre aux urgences?

En principe, les patients doivent d’abord contacter leur médecin traitant, qui peut, en cas de besoin, vous orienter vers l’hôpital. Pour le docteur Devos, les problèmes respiratoires sont un facteur décisif pour déterminer la gravité de votre état. “Si vous êtes essoufflé lorsque vous prenez l’escalier, vous devez agir. Cela peut aller très vite: si ça se trouve, vous ne serez plus en état de conduire quelques heures plus tard pour aller aux urgences. Dans ce cas, le médecin se chargera d’organiser votre transport aux urgences. L’hôpital décidera alors, en fonction de votre état de santé, si vous devez être admis ou pas”.

Quid du sport?

Si vous présentez des symptômes, il est préférable d’arrêter le sport parce que le virus peut également affecter le cœur, précisent les dernières consignes. Ce que Devos peut comprendre. “Les jeunes patients qui sont malheureusement décédés étaient en bonne santé et athlétiques. Pourtant, ils sont morts d’une insuffisance cardiaque en deux ou trois jours à peine. Il faut donc faire attention au sport. Ce n’est pas le moment de faire de l’entraînement fractionné, même pour ceux qui ne présentent aucun symptôme. Lorsque vous faites du sport, gardez à un œil à votre fréquence cardiaque et ne vous mettez pas dans le rouge”.

Photo d'illustration
Plein écran
Photo d'illustration © Getty Images/iStockphoto
  1. Quel impact le coronavirus a-t-il eu sur le bonheur des Belges?
    Enquête nationale du bonheur

    Quel impact le coronavi­rus a-t-il eu sur le bonheur des Belges?

    La crise du coronavirus a rendu le Belge plus angoissé mais a aussi renforcé ses liens avec les autres, procurant un sentiment de solidarité bénéfique, ressort-il vendredi de l'Enquête nationale sur le bonheur menée par la compagnie d'assurance-vie NN et l'Université de Gand (UGent). Ces dernières formulent une série de recommandations pour remédier aux effets négatifs de la crise et renforcer le positif.