Plein écran
© EPA

Corona USA critiquée pour une pub semblant faire référence au coronavirus

Corona USA, qui distribue aux Etats-Unis la célèbre bière mexicaine Corona, s'est retrouvée sous le feu des critiques pour une publicité semblant associer le nom de la boisson à celui du coronavirus.

Dans cette courte vidéo, diffusée lundi sur Twitter et visionnée plus de 7 millions de fois, Corona USA fait la promotion de nouvelles canettes d'eau gazeuse alcoolisée et parfumée, qu'elle va bientôt commercialiser sur le marché américain.

Alors que les craintes d'une propagation à grande échelle de l'épidémie de pneumonie virale se sont renforcées ces derniers jours, un message avertit du "débarquement imminent" de ce produit.

Sur Twitter, de nombreux internautes ont réagi pour dénoncer une publicité de "très mauvais goût".

"Je suis désormais certain que je n'en achèterai plus jamais", a commenté un utilisateur du réseau social, particulièrement remonté.

Constellation Brands, la maison mère de Corona USA, n'avait pas répondu immédiatement aux sollicitations de l'AFP.

Une étude de 5W Public Relations, diffusée jeudi et menée auprès de 737 amateurs américains de bière, montre que 38% d'entre eux n'ont pas l'intention d'acheter de Corona dans les circonstances actuelles. 14% ont confié qu'ils n'oseraient pas commander la boisson en public et 16% ont dit ne pas savoir si la Corona était liée ou non au coronavirus.

Selon un autre sondage YouGov publié mercredi, la cote de popularité de la bière Corona aux Etats-Unis est en chute libre depuis que le premier cas de coronavirus a été recensé fin décembre. Les intentions d'achat sont elles à leur plus bas en deux ans.

Constellation Brands a rappelé à plusieurs reprises depuis le début de l'épidémie de coronavirus qu'il n'y avait aucun rapport entre la bière qu'elle vend et le virus, hormis un nom similaire.

  1. Coronavirus: une médecin se déplace de Charleroi à Zelzate pour dépister une maison de repos

    Coronavi­rus: une médecin se déplace de Charleroi à Zelzate pour dépister une maison de repos

    Les maisons de repos du pays sont dans une situation de grande urgence face à la propagation du coronavirus. À un tel point que la Wallonie a décidé de demander un soutien de l’armée et de la protection civile pour notamment y réaliser des tests de dépistage! Et pour cause, 378 personnes y ont péri depuis un peu avant le 25 mars dernier. En tout, 116 maisons de repos wallonnes sur les 600 comptabilisent au moins 10 cas d’infection au coronavirus. Une médecin carolo n’a pas attendu ces initiatives pour mettre la main à la pâte.
  2. Elle devient amnésique après un saignement de nez: “L’horreur à l’état pur”

    Elle devient amnésique après un saignement de nez: “L’horreur à l’état pur”

    Une jeune Britannique de 26 ans, originaire de Londres, a complètement perdu la mémoire après ce qui semblait être un banal saignement de nez. Son nom, son enfance, son job, ses parents: Sophie Clayton ne se souvient plus de rien. “Toute ma mémoire s’est évaporée. J’ai dû réapprendre à connaître mon petit ami, avec qui j’avais une relation depuis deux ans”, témoigne-t-elle dans la presse anglaise.