Photo d'illustration
Plein écran
Photo d'illustration © BELGA

Coronavirus: Charleroi collabore pour mieux protéger le personnel des soins de santé

Fab-C est le Fablab de la région Charleroi Métropole. Il vient de s’engager concrètement dans la lutte contre le coronavirus. Fab-C est un des services de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) dans le cadre du Hub Créatif Charleroi Métropole. Le Hub propose différents services pour les entrepreneurs, porteurs de projets et entreprises du territoire de Charleroi Métropole. Il a aussi pour vocation d’incarner un lieu créatif et entrepreneurial de haut niveau!

Les FabLabs de l’ULB à Charleroi, à Andenne et le Centre Hospitalier Universitaire (CHU) Saint-Pierre de Bruxelles s’associent pour travailler à une meilleure protection des travailleurs de soins de santé. “Depuis quelques jours, chercheurs et médecins réfléchissent à la conception et à la réalisation de protections faciales réutilisables qui peuvent compléter les équipements de protection de base.” C’est ce qu’indique le communiqué de presse de l’ULB.

Pour information, un FabLab est un atelier de fabrication numérique. “Les équipes ont travaillé sur la base d’une simple feuille A4 transparente disponible en très grande quantité et différentes méthodes de production du support de celle-ci: impression 3D, découpe laser, moulage, de manière à distribuer la production en fonction des disponibilités de matières et de machines. Différents FabLabs en région bruxelloise ont déjà répondu présents pour participer à la production de quantités plus importantes de visières.”

Approbation et distribution

Ces visières ont déjà été approuvées par la direction médicale et le service d’hygiène du CHU Saint-Pierre.

Cent quarante visières ont déjà été distribuées le 23 mars au CHU Saint-Pierre. Dès ce mardi, le rythme de production est monté à 600 masques par jour et le premier objectif des 1500 masques demandés par le CHU Saint-Pierre sera atteint ce jeudi.

Autres demandes

Selon l’ULB, d’autres hôpitaux ont fait la demande de pouvoir tester les différents prototypes en vue de pouvoir les faire valider par leurs médecins et leurs hygiénistes.

“Rappelons toutefois que ces visières seules ne sont pas suffisantes. Elles doivent être portées en complément d’un masque. Et seuls les masques validés par des instances compétentes sont recommandés.”

L’université bruxelloise tient à faire savoir que la Fondation Michel Cremer a soutenu financièrement cette collaboration et a fourni les matériaux nécessaires à la première phase de production des visières. Du matériel a également été offert par des professionnels et des particuliers ainsi que par des membres du personnel de l’hôpital reconvertis à cette tâche.

Retrouvez, ici, toute l’actualité de Charleroi et de sa région.

  1. Les recyparcs ouvriront-ils à Charleroi et dans sa région? Tibi crée de la clarté

    Les recyparcs ou­vriront-ils à Charleroi et dans sa région? Tibi crée de la clarté

    Afin de pouvoir continuer à effectuer ses missions prioritaires et de respecter les obligations de distanciation sociale imposées par le Conseil National de Sécurité (CNS), l’Intercommunale de gestion intégrée des déchets dans la région de Charleroi (Tibi) a été amenée à fermer le 18 mars dernier tous ses recyparcs. Il s’agissait d’une mesure décrétée par la Ministre wallonne de l’Environnement, Céline Tellier (Écolo). Mais ces derniers jours, une réouverture était à l’ordre du jour.