Plein écran
© REUTERS

Coronavirus: la Ville de Charleroi commande des milliers de visières de protection

Les travailleurs du secteur des soins de santé sont quelque peu démunis face à la crise du coronavirus. Dans de nombreux endroits en Belgique, ils manquent de matériel de protection. Les commandes effectuées à la hâte par le gouvernement fédéral ont souffert d’irrégularités. Certaines ne sont jamais arrivées et d’autres n’étaient pas conformes aux normes. La Ville de Charleroi a décidé d’apporter son écot à la solidarité.

  1. Coronavirus: Charleroi collabore pour mieux protéger le personnel des soins de santé

    Coronavi­rus: Charleroi collabore pour mieux protéger le personnel des soins de santé

    Fab-C est le Fablab de la région Charleroi Métropole. Il vient de s’engager concrètement dans la lutte contre le coronavirus. Fab-C est un des services de l’Université Libre de Bruxelles (ULB) dans le cadre du Hub Créatif Charleroi Métropole. Le Hub propose différents services pour les entrepreneurs, porteurs de projets et entreprises du territoire de Charleroi Métropole. Il a aussi pour vocation d’incarner un lieu créatif et entrepreneurial de haut niveau!
  2. À Liège, tous les centres de dépistage Covid-19 étaient saturés ce lundi

    À Liège, tous les centres de dépistage Covid-19 étaient saturés ce lundi

    Les centres de dépistage Covid-19 organisés par le CHU de Liège, le CHR de la Citadelle à Vottem et le CHC au Mont Legia ont tous été pris d'assaut ce lundi, obligeant les responsables du CHC à la déplacer et ceux du CHU à faire appel à la police de Liège pour réguler la situation. Dans le même temps, le CHR Citadelle annonce l'ouverture d'un total de six lignes dès ce 15 septembre sur le parking de Vottem.
  3. L’heure est-elle vraiment grave? Trois experts font le point: “Cela va empirer”

    L’heure est-elle vraiment grave? Trois experts font le point: “Cela va empirer”

    Un millier de nouvelles contaminations diagnostiquées quotidiennement les derniers jours: est-ce vraiment une catastrophe? Doit-on s’attendre à revivre la situation d’avril dernier? Ou est-on en train de confondre, comme l’affirment certains experts qui détonnent des avis officiels, les pommes et les poires: les chiffres traduisent-ils simplement une cadence plus élevée de tests? Trois experts font le point dans Het Laatste Nieuws. Leurs avis diffèrent mais leur conclusion est la même: la situation est bel et bien grave.