Huit Belges rapatriés de Chine avaient été mis en quarantaine à l’hôpital militaire de Neder-over-Heembeek.
Plein écran
Huit Belges rapatriés de Chine avaient été mis en quarantaine à l’hôpital militaire de Neder-over-Heembeek. © BELGA

Coronavirus: les médecins veulent un plan en cas d'épidémie imprévue

Les associations de médecins généralistes de Belgique plaident pour l'élaboration d'un plan en cas d'épidémie imprévue de coronavirus. Dans pareil cas, elles proposent notamment de supprimer les consultations sans rendez-vous et qu'un patient ne puisse plus choisir son propre médecin.

L'association flamande des généralistes, Domus Medica, et ses homologues wallonne (Fédération des Associations de Généralistes de la région Wallonne - FAGW) et bruxelloise (Fédération des Associations des Médecins Généralistes de Bruxelles - FAMGB), ainsi que le Groupement belge des omnipraticiens estiment qu'un plan d'actions "simple mais bien organisé" est nécessaire. Car "il est fort probable que les risques d'épidémie augmentent à l'avenir".

Communication

Dans pareille situation, il est préférable que la communication ne soit pas à sens unique, au départ des autorités, mais que des données soient également collectées auprès des médecins en première ligne.

"Il semble logique que chaque cercle de médecins généralistes désigne, par commune, un ou plusieurs médecins qui représentera le cercle pour la durée de l'épidémie, conseillera les pouvoirs publics et aidera à organiser et surveiller les soins de santé considérablement modifiés", souligne-t-on dans un communiqué.

Dispatching administratif

Comme il risque d'y avoir plus de patients et moins de soignants, les médecins plaident pour plusieurs mesures. Les consultations sans rendez-vous doivent ainsi être interrompues afin de réduire le risque de contamination. Les visites seraient dès lors organisées, dans un poste de garde ou un espace de consultation mis sur pied par la commune.

Ils proposent encore de mettre en place un dispatching administratif. Afin de gagner du temps, la répartition des tâches des médecins doit se faire suivant une logique géographique. Les patients ne pourraient donc pas opter pour leur propre médecin.

  1. Coronavirus: la Ville de Charleroi commande des milliers de visières de protection

    Coronavi­rus: la Ville de Charleroi commande des milliers de visières de protection

    Les travailleurs du secteur des soins de santé sont quelque peu démunis face à la crise du coronavirus. Dans de nombreux endroits en Belgique, ils manquent de matériel de protection. Les commandes effectuées à la hâte par le gouvernement fédéral ont souffert d’irrégularités. Certaines ne sont jamais arrivées et d’autres n’étaient pas conformes aux normes. La Ville de Charleroi a décidé d’apporter son écot à la solidarité.