Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19.
Plein écran
Yves Van Laethem, porte-parole interfédéral Covid-19. © Photo News

“D’autres variants risquent d’apparaître dans le futur” - Le seuil de 75 admissions repoussé à début mars

mise à jourLes chiffres des contaminations semblent se stabiliser, leur récente hausse était clairement liée aux effets des retours de vacances, notamment l’augmentation des tests, a expliqué Yves Van Laethem, lors de la conférence de presse du Centre de crise. Le porte-parole interfédéral de la lutte contre la Covid-19 est également revenu sur le phénomène de mutation du virus. “Ceci n’est pas une surprise. D’autres variants risquent d’apparaître dans le futur”, a-t-il expliqué. Le seuil fatidique des 75 hospitalisations est dorénavant repoussé au début du mois de mars.

  1. Voici pourquoi faire des siestes régulièrement n’est pas bon signe

    Voici pourquoi faire des siestes régulière­ment n’est pas bon signe

    Mauvaise nouvelle pour tous ceux qui aiment faire une sieste l’après-midi: de nouvelles recherches montrent que la pratique régulière de la sieste pourrait être liée à un risque accru d’hypertension artérielle et d’accident vasculaire cérébral. “L’étude, publiée dans la revue scientifique “Hypertension”, souligne l’importance pour les prestataires de soins de santé d’interroger systématiquement leurs patients sur leurs habitudes de sieste”, déclare le Dr Phyllis Zee de l’université Northwestern de Chicago. De cette manière, les médecins pourraient mieux évaluer si le patient présente un risque de maladie cardiovasculaire.