Les militaires viennent prêter main forte à l'Hôpital André Vésale à Montigny-le-Tilleul
Plein écran
Les militaires viennent prêter main forte à l'Hôpital André Vésale à Montigny-le-Tilleul © Facebook ISPPC-CHU de Charleroi

Des militaires ont fait leur apparition au CHU de Charleroi

La deuxième vague du coronavirus fait beaucoup de dégâts dans les hôpitaux du pays. Non seulement ceux-ci sont au bord de la saturation ou sont carrément engorgés, mais en plus, leurs salariés ne sont pas immunisés contre la maladie. Ajoutez à cela les cas de burn-out et vous obtenez un criant manque de personnel au plus fort d’une crise sanitaire!

  1. Au CHU de Charleroi, des bâches sont installées pour cacher les morts

    Au CHU de Charleroi, des bâches sont installées pour cacher les morts

    1.302 patients infectés par le coronavirus se trouvent maintenant en soins intensifs en Belgique. C’est un nouveau triste record. Lors de la première vague, un pic à 1.285 patients avait été observé. Au cours des sept derniers jours, la moyenne quotidienne des décès enregistrés s’élève à plus de 122. C’est ce qui ressort des chiffres publiés par l’Institut scientifique de santé publique, Sciensano.
  1. Les comptes à vue de BNP Paribas Fortis et bpost banque deviennent plus chers: les banques suivantes sont plus avantageuses pour vous
    Guide-epargne.be

    Les comptes à vue de BNP Paribas Fortis et bpost banque deviennent plus chers: les banques suivantes sont plus avantageu­ses pour vous

    À partir du Nouvel An 2022, les comptes à vue de BNP Paribas Fortis et de bpost banque seront plus chers. Il est frappant de constater que non seulement les prix des transactions bancaires hors ligne augmenteront, mais également les frais standard pour chaque titulaire de compte. Y a-t-il encore des banques qui vous accordent un compte à vue gratuit? Ci-dessous, Guide-epargne.be vous fournit un aperçu.
  2. Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents
    Guide-epargne.be

    Voici le montant que les jeunes peuvent épargner en restant habiter plus longtemps chez leurs parents

    Les prix des habitations continuent d’augmenter. Ainsi, les jeunes éprouvent plus de difficultés à acquérir leur propre bien immobilier. Par conséquent, ils quittent le nid parental plus tard. Toutefois, ces quelques années supplémentaires dans le nid parental leur permettront souvent de concrétiser plus facilement leur rêve immobilier. Ci-dessous, Guide-epargne.be vous fournit des explications à ce sujet.