Plein écran
© Photo News

Devenir donneur... ça sauve des vies!

On entend souvent parler du don de sang ou du don de plaquettes, mais saviez-vous qu’on peut aussi donner ses cellules souches? Explications.

Les cellules souches hématopoïétiques sont des cellules qui se trouvent principalement dans la moelle osseuse et qui produisent la plupart des cellules sanguines (globules rouges, blancs et plaquettes). Le terme “hématopoïétique” fait référence à l’hématopoïèse, la formation des globules sanguins. Les cellules souches sont donc indispensables au bon fonctionnement de notre corps. En effet, grâce à elles, notre sang est pourvu de globules rouges, responsables notamment du transport de l’oxygène entre les poumons et les organes, de globules blancs, intervenant dans les réactions immunitaires du corps, et de plaquettes, jouant un rôle primordial dans la coagulation. Les cellules souches permettent un renouvellement permanent du sang.

À quoi sert le don de cellules souches?

Certains malades ne peuvent pas produire de cellules souches (personnes atteintes de maladies hématopoïétiques) ou certains traitements utilisés pour combattre de graves maladies altèrent la production de ces cellules. Le don de cellules souches est donc très important afin d’aider ces malades. Malheureusement, tout comme pour le sang, tous les donneurs ne sont pas compatibles avec tous les receveurs. S’inscrire en tant que donneur dans le Registre National des donneurs de cellules souches augmente donc la probabilité de compatibilité entre donneur et malade.

Comment ça se passe, le don?

Si vous êtes compatible avec un malade, la Croix-Rouge vous contactera afin de fixer un rendez-vous. Sur place, vous passerez d’abord un examen médical. Le prélèvement sera effectué si vous remplissez toujours bien toutes les conditions au don. Pendant 4 à 5 jours, vous recevrez une injection de facteur de croissance. Ce dernier permet une augmentation de la production de cellules souches hématopoïétiques dans votre sang. “Le prélèvement des cellules souches s’effectuera au bout de ces quelques jours d’injection et ressemble au don de plaquettes”, précise la Croix-Rouge. Un appareil recueille votre sang et sélectionne les cellules souches. Le reste vous est restitué directement. Au terme de ce don, des contrôles médicaux seront préconisés une semaine, un mois, un an et cinq ans après le prélèvement.

Combien de temps dure le don?

Le don de cellules souches en lui-même dure entre 2 et 4 heures, sans compter le temps de l’examen médical préalable et des injections de facteur de croissance des jours précédents.

À quelle fréquence puis-je donner?

Le don de cellules souches est un don unique. Si vous êtes un jour amené à faire ce don, vous serez immédiatement retiré du Registre National des donneurs de cellules souches. Par contre, si un membre de votre famille a besoin de cellules souches, vous serez bien entendu autorisé à lui donner si vous êtes compatible.

Et en pratique?

Toute personne âgée de 18 à 40 ans et qui remplit les critères d’éligibilité au don de sang peut s’inscrire en tant que donneur volontaire de cellules souches. Il est important de savoir que votre don ne sera pas immédiat. Il peut se passer des années avant que vous soyez compatible avec un malade. Pour plus d’informations et/ou pour vous préinscrire au Registre National, consultez donneurdesang.be.