Plein écran
Famicord © AFP

Ils font congeler du sang de leur enfant auprès d’une entreprise belge, leurs échantillons se retrouvent en... Pologne

Mise à jourLes parents qui avaient fait congeler du sang de cordon au sein de l'entreprise belge Cryo-Save ont appris que leurs échantillons avaient été transportés en Pologne. Les initiatives commerciales telles que Cryo-Save sont désormais interdites en Belgique. Il serait tout de même question de plusieurs centaines d'échantillons belge, relatent samedi les journaux De Morgen et Het Laatste Nieuws.

Plein écran
Famicord © AFP

Cryo-Save, fondée en 2000, affirmait pourtant que l'échantillon laissé par les parents ne servirait qu'à leur enfant en cas de maladie. De nombreux gynécologues ont conseillé pendant des années aux toutes jeunes mamans de confier du sang de cordon à cette entreprise.

Accord avec l’entreprise Famicord

L'ensemble du matériel des bébés belges a été stocké à Niel, près d'Anvers, avec des échantillons provenant des Pays-Bas, d'Espagne, d'Italie et de Hongrie. Jusqu'à ce qu'en 2011, la Belgique décide d'interdire un tel stockage par une entreprise privée. Le site anversois a dès lors dû fermer ses portes et Cryo-Save a signé un accord avec l'entreprise Famicord, basée à Varsovie, en Pologne, où elle a transporté un grande partie du matériel.

“Toutes les cuves” sont à Varsovie

"Toutes les cuves qui se trouvaient en Belgique sont maintenant chez nous à Varsovie", confirme Tomasz Baran, patron de Famicord. Il existe cependant une grande incertitude quant à savoir quels échantillons s'y trouvent précisément car il n'y a apparemment aucun inventaire clair. De plus, des échantillons ont également été perdus lors de leur transport vers la Pologne.

Faillite

Entretemps, Cryo-Save est tombée en faillite et a été reprise par une société d'investissement de Dubaï. La nouvelle entité, qui opère depuis la Suisse, souhaite désormais que les échantillons y soient transférés.

Plein écran
Famicord © AFP
Plein écran
Famicord © AFP
Plein écran
Famicord © AFP
Plein écran
Famicord © AFP
Plein écran
Famicord © AFP
Plein écran
Famicord © AFP