Des chercheurs de l’unversité américaine de Purdue, dans l’Indiana, ont réalisé une animation montrant comment un seul passager malade peut en contaminer plusieurs autres autour de lui en toussant. On peut voir comment les fameuses gouttelettes se propagent dans la cabine d’un Boeing 767.
Plein écran
Des chercheurs de l’unversité américaine de Purdue, dans l’Indiana, ont réalisé une animation montrant comment un seul passager malade peut en contaminer plusieurs autres autour de lui en toussant. On peut voir comment les fameuses gouttelettes se propagent dans la cabine d’un Boeing 767. © Purdue University School of Mechanical Engineering

L’avion, terrain de jeu des virus

Le secteur aérien, comme bien d’autres, est presque totalement paralysé par la pandémie de coronavirus. Et il devrait le rester encore un bout temps, compte tenu de l’anxiété de la population à reprendre l’avion tant que le virus circule encore sur la planète. Une crainte loin d’être infondée. Une université américaine a réalisé une animation montrant à quel point un virus se propage rapidement et facilement dans la cabine d’un avion. Le problème n'est évidemment pas nouveau, mais lutter contre les virus n’a jamais été une priorité pour le secteur aérien. Jusqu’à aujourd’hui.

  1. Un des volontaires d’AstraZeneca, vacciné contre le Covid-19, présente des “symptômes neurologiques graves”

    Un des volontai­res d’AstraZeneca, vacciné contre le Covid-19, présente des “symptômes neurologi­ques graves”

    La volontaire, qui présente des effets secondaires du vaccin potentiel contre la corona d’AstraZeneca et de l’université d’Oxford, souffre de myélite, une maladie rare dans laquelle la moelle épinière est enflammée. Pascal Soriot, le PDG d’AstraZeneca, l’a affirmé lors d’une conférence téléphonique privée avec trois investisseurs. Une information rapportée par le site d’informations scientifiques STAT.