Pour beaucoup, le confinement a été l'occasion de tenter d'arrêter de fumer... mais pas forcément avec succès
Plein écran
Pour beaucoup, le confinement a été l'occasion de tenter d'arrêter de fumer... mais pas forcément avec succès © Thinkstock

L’impact du confinement sur les fumeurs

Un fumeur belge sur cinq a tenté de mettre un terme à cette mauvaise habitude durant le confinement, selon un sondage mené par iVOX en juillet dernier pour le compte de... British American Tobacco et dont Sudpresse relaie les résultats lundi. 

  1. Les médecins et pédiatres submergés d'appels, souvent pour de simples virus d'automne

    Les médecins et pédiatres submergés d'appels, souvent pour de simples virus d'automne

    La rentrée des classes et la météo automnale riment souvent avec le retour d'une flopée de virus respiratoires. Si d'ordinaire, il n'y aurait pas de quoi en faire une montagne ; avec la crise sanitaire du coronavirus, les demandes de consultations auprès des pédiatres et médecins généralistes se multiplient. Certains praticiens redoutent d'ailleurs une charge de travail encore plus élevée à l'approche de l'hiver et de la prolifération de toutes sortes de maladies.