L'OMS demande aux pays européens de prendre les mesures les plus "audacieuses"

Mise à jourL'Organisation mondiale de la santé (OMS) demande aux pays européens de prendre les mesures les plus "audacieuses", a indiqué mardi à Copenhague le chef de la région Europe de l'agence, rappelant que l'Europe était “l’épicentre" de la pandémie de nouveau coronavirus.

  1. Les hôpitaux au bord de l'effondrement : “Nous craignons de devoir choisir qui nous allons sauver”

    Les hôpitaux au bord de l'effondre­ment : “Nous craignons de devoir choisir qui nous allons sauver”

    “Nos hôpitaux sont au bord de l’effondrement, au bord de la catastrophe. À Bruxelles et en Wallonie, nous sommes même proches d’un tsunami.” Les mots du ministre de la Santé Frank Vandenbroucke (sp.a) ne sont guère rassurants. Et pour cause: au total, 2.485 patients Covid-19 sont actuellement hospitalisés en Belgique dont 412 en soins intensifs, selon les dernier chiffres de Sciensano. Entre le 12 et le 18 octobre, les hospitalisations ont doublé par rapport à la semaine dernière, avec une moyenne de 251,9 admissions quotidiennes (+100%). Interrogé par HLN, Antoine Gruselin, porte-parole du CHR de Liège, une ville où le virus circule particulièrement vite, confirme: “Notre plus grande crainte est de nous retrouver dans une situation où nous devrons choisir parmi nos patients ceux que nous allons sauver et ceux que nous ne sauverons pas.”
  2. “3 à 4% des Belges ont probablement été infectés ces deux dernières semaines”, affirme Geert Molenberghs

    “3 à 4% des Belges ont probable­ment été infectés ces deux dernières semaines”, affirme Geert Molen­berghs

    Les chiffres du coronavirus dans notre pays continuent d’augmenter de façon spectaculaire. Le taux d’incidence - le nombre de cas pour 100.000 habitants en quinze jours - a dépassé les 1.000 pour la toute première fois. Cela signifie que 1 % des Belges ont appris au cours des deux dernières semaines qu’ils étaient infectés par le coronavirus. “Nous ne détectons pas tous les cas, alors on peut imaginer que c’est en fait 3 à 4 %”, explique le professeur en biostatistique Geert Molenberghs (KU Leuven et UHasselt).